Bras de fer à Saint-Colomban-des-Villards (Savoie) autour de la gestion du domaine skiable

Si elle décide de se passer de la SATVAC, la ville devra se montrer en mesure de gérer le domaine skiable.
Si elle décide de se passer de la SATVAC, la ville devra se montrer en mesure de gérer le domaine skiable.

En Savoie, un bras de fer oppose depuis quelques temps la ville de Saint-Colomban-des-Villards et la SATVAC, qui exploitait depuis 1998 le domaine skiable et dont le contrat expire bientôt.

Par Quentin Vasseur

Qu'adviendra-t-il du domaine skiable de Saint-Colomban-des-Villards ? La plus petite station du domaine des Sybelles, avec ses 1.000 lits, pourraient bien être menacées, car le contrat qui lie depuis 1998 la mairie à la SATVAC, son prestataire privé, expirera à la fin du mois d'août.

Pourquoi, dans ce cas, ne pas le renouveler ? La ville a lancé un appel d'offres en début d'année, mais l'unique candidature proposée, celle de la SATVACet ses partenaires... a été refusée. "La candidature ne répond pas au projet de cahier des charges qui a été transmis par la commune, regrette le maire Pierre-Yves Bonnivard, c’est-à-dire qu’on n’a pas de base réelle d’un développement économique pour les quinze années à venir."

Reportage de Bernard Portugal, Frédéric Pasquette et Thao Huynh
Polémique gestion domaine skiable
Intervenants: Pierre Yves Bonnivard, Maire de Saint Colomban des Villards; Alexandre Maulin, Directeur Général SATVAC; Laurent Deléglise, Directeur Général Sociéte des Remontées Mécaniques de la Toussuire

Faute d'une candidature jugée sérieuse, Saint-Colomband-des-Villards s'apprête à gérer seul son domaine skiable à travers une autre structure, une EPIC (Etablissement public industriel et commercial) pour gérer le domaine cet hiver.

La décision n'est pas du goût de la SATVAC, qui a exploité le domaine pendant dix-huit ans. "Je pense que ça n'a pas fonctionné car aujourd'hui, la mairie attendait de l’investissement, une redevance" avance son directeur général Alexandre Maulin, malheureusement quand on a un compte de résultats prévisionnels qui montre 600 000 euros de perte c’est très compliqué, il faut déjà gagner de l’argent pour pouvoir investir".

Si elle souhaite aller jusqu'au bout du processus et se passer complètement de la SATVAC, la commune de Saint-Colomband-des-Villards va devoir créer rapidement sa structure, et devra assurer la sécurisation des pistes d'ici décembre, lorsque la station ouvrira ses portes pour la saison d'hiver.

Sur le même sujet

Les + Lus