• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Chambéry (Savoie), les poids-lourds ne sont pas équipés pour l'écotaxe

Elle a été reportée de trois mois par l'Etat. L'écotaxe destinée aux poids-lourds n'entrera en vigueur qu'en janvier 2014. Le délai est bienvenu pour les professionnels du secteur, les entreprises de transport, qui n'étaient de toute façon pas prêts. 

Par Céline Aubert

Sur les routes, tout semble prêt pour cette nouvelle taxe, les portiques de contrôle qui encadrent les 15.000 kilomètres de routes concernées, les points  où les transporteurs pourront recharger leurs abonnements... Sauf que, les principaux intéressés, les sociétés de transport, ne sont pas tous équipés des indispensables boîtiers de paiement qui permettent de s'acquitter de la taxe. 

A ce jour, seuls 20.000 des 800.000 poids-lourds concernés en France sont équipés du boîtier de paiement. Pour se mettre aux normes, les plus de 3.5 tonnes ont désormais trois mois supplémentaires.

L'écotaxe pour les camions en Savoie
Lieu de tournage : Chambéry et La Motte Servolex (Savoie). Intervenants : Anita Romagnoli, chef d'exploitation - Bérier Distribution Services; Philippe Jeanjean, président de la fédération nationale des transporteurs routiers de Savoie


Polllueur payeur 


L'écotaxe c'est cette nouvelle taxe pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes. Elle devait entrer en vigueur au 1er octobre. Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier vient d'annoncer son report au 1er janvier 2014. Cette taxe au kilomètre est présentée comme une taxe écologique, visant à réduire les impacts environnementaux du transport routier de marchandises.

Son report est du à des problèmes techniques et administratifs. L'écotaxe devrait rapporter 1.2 milliard d'euros par an et permettre de financer de nouvelles infrastructures. Chaque mois de report, c'est donc 100 millions d'euros de recettes en moins dans les caisses de l'Etat.


Sur le même sujet

Interview d'une usagère du TER Lyon Ambérieu

Les + Lus