"C'était l'anarchie", le stationnement devient payant l'été aux abords du lac du Bourget

A partir du mois de juin 2024 et pour lutter contre une affluence trop importante, les parkings aux abords du lac du Bourget, en Savoie vont devenir payants. Un euro pour une heure de stationnement. L’objectif limiter les nuisances liées à à la sur fréquentation. Explications.

"On ne veut pas en arriver à la situation du lac d’Annecy, se justifie Nicolas Mercat, le maire du Bourget-du-Lac, avant de reprendre, "aujourd’hui, on est confrontés, comme sur beaucoup de lacs alpins à une surfréquentation. Depuis 2020 et le covid, la fréquentation estivale a doublé. On a eu des étés très chauds et le lac attire."

Alors pour lutter contre cette surfréquentation, la mairie du Bourget-du-Lac a décidé de mettre en place le stationnement payant. À partir du mois de juin 2024 pour une période de trois mois, le secteur de la Croix verte, à partir du étang des Aigrettes, au port de Charpignat sera payant de 10 heures à midi et de 14 à 19 heures tous les jours à raison d’un euro pour une heure de stationnement. Puis deux euros par heure à partir de 4 heures de stationnement. Sur la même période, les parkings Daniel-Rops et du Rowing seront payants eux dès 9 heures.

Favoriser la rotation

Le problème aux abords de ce lac l'été est que les véhicules restent stationner toute la journée, voire toute la semaine en raison de la gratuité. "Le stationnement payant c’est aussi pour organiser la rotation, précise la municipalité, pour éviter que l’on ait des véhicules qui stationnent toute la journée et qui bloquent les abords du lac."

Un sentiment partagé par les restaurateurs : "les parkings étaient complets du matin 8 h jusqu’au soir, c’étaient des gens qui ne venaient pas forcément chez nous manger, ils venaient faire du paddle, du bateau et ils restaient toute la journée. Dès qu’il y a un peu de soleil, ça devenait l’anarchie, donc là ça va un peu réglementer tout ça."

Pour organiser au mieux cette rotation, les parkings situés de l'autre côté de la départementale resteront eux gratuits pour le moment. 

Financer l’aménagement des abords du lac 

L’objectif de ce stationnement payant est aussi de pouvoir financer des futurs aménagements pour rendre les abords du lac plus accessibles, à pied, à vélo et en transport en commun : "Ce que l’on souhaiterait à terme, c’est avoir un bus gratuit entre Savoie Technolac, où il y a 500 places gratuites, et le lac. L’idée, si on a suffisamment de ressources avec le parking payant, c’est de mettre en place un train touristique qui partirait de Savoie Technolac et qui viendrait jusqu’au bord de la plage du lac et qui irait après jusqu’au port de Charpignat."

Les financements serviront également à entretenir les abords du lac et à améliorer la qualité de service proposée : "Aujourd’hui, on a deux toilettes pour 10 000 personnes, on a des trous dans les parkings, on veut pouvoir accueillir les visiteurs dans de bonnes conditions", conclut le maire de la commune. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité