Cet article date de plus de 4 ans

Chambéry métropole retire son Plan de Déplacements Urbains, le temps d'une nouvelle consultation

"Même si la loi ne nous l'oblige pas, nous décidons de lancer une période de débat en juin sur les aménagements des voiries", l'annonce est celle de Xavier Dullin, le président de Chambéry métropole qui a décidé de retirer la délibération prise pour lancer un nouveau Plan de Déplacements Urbains.  
© France 3 Alpes
Tout a commencé par une histoire d'arbres. L'abattage d'une trentaine de tilleuls notamment, a déclenché l'ire de riverains. Certains ont manifesté perché... Pour autant, les arbres ont été abattus. Chambéry métropole avec la Ville souhaitant libérer de la place pour construire des pistes cyclables et des couloirs de bus.

En parallèle, la Justice a été saisie en urgence par Bernadette Laclais, ancienne maire PS désormais élue de l'opposition chambérienne. Ce référé a conclu à la suspension des travaux. Comme l'agglomération semblait faire la sourde oreille, le tribunal administratif s'est de nouveau prononcé, et, ce jeudi 2 juin, il a notifié l'obligation de stopper tout, sous peine de payer 10.000 euros par jour de retard. 

C'est dans ce contexte que le président de Chambéry métropole a carrément décidé de retirer la délibération concernant le Plan de Déplacements Urbains, lançant une nouvelle consultation des habitants.


Une affaire qui, visiblement, laisse un goût amer à Xavier Dullin et au maire LR de Chambéry, Michel Dantin. Ils ont du mal à avaler l'attaque judiciaire de l'opposition.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique transports