Faute de moyens, un centre de soin pour animaux sauvages craint de devoir fermer ses portes et lance un appel à l’aide

Installé en pays de Savoie depuis 2020, le Tétras Libre recueille et soigne gratuitement des animaux sauvages blessés au quotidien. Alors que le nombre de prises en charge augmente, l’association lance un appel à l'aide, craignant fermer ses portes dans les années à venir.

Plus de 28 000 euros ont été récoltés en seulement quelques jours par Le Tétras Libre. "C’est formidable" souffle Marie-Sophie Santillan, présidente du seul gros centre de sauvegarde de la faune sauvage qui agit en Savoie, Haute-Savoie et dans une partie du département de l’Ain. En effet, l’association, qui accueille 1 500 animaux par an, a lancé un appel aux dons, craignant de fermer ses portes "fin 2024".

L'association appelle les collectivités à se mobiliser

"Nous avons un budget de fonctionnement de 200 000 euros par an" explique la représentante de la structure, comprenant quatre salariés (dont trois soigneuses), l’alimentation, les médicaments, les frais de fonctionnement ou encore le matériel de soin.

C’est surtout au niveau des salaires que cela va coincer car tous nos soins sont gratuits.

Marie-Sophie Santillan, présidente de l'association Le Tétras Libre

"Nous vivons majoritairement grâce aux dons, aux adhésions et à quelques partenariats et mécénats ponctuels" explique Marie-Sophie Santillan, qui fait face à l’augmentation du nombre de prises en charge. En 2021, près d’un an après son ouverture, le centre était déjà débordé comme nous vous l’expliquions dans ce reportage.

Par le biais de cet appel à l’aide lancé sur les réseaux sociaux, l’association souhaite surtout trouver une "solution pérenne" en mobilisant les collectivités, "nous n’avons actuellement aucune subvention de fonctionnement départementale ou régionale".

Une des solutions pérennes serait que les départements de la Savoie, Haute-Savoie et que la région Auvergne-Rhône-Alpes nous aide financièrement.

Marie-Sophie Santillan, présidente de l'association Le Tétras Libre

"On remplit un service public car les animaux que l’on recueille sont autant d’animaux qui ne divaguent pas sur les territoires des communes" poursuit Marie-Sophie Santillan.

A la recherche d’aides… Et de bénévoles

Au-delà des salariés, ainsi que 10 services civiques, 100 bénévoles se relaient toute l’année. Mais ces derniers se font rares depuis deux ans. Le Tétras Libre est donc à la recherche de renforts pour la saison estivale, à partir du mois de mars et jusqu’à fin septembre.

Nous recevons 120 appels par jour durant cette période estivale.

Marie-Sophie Santillan, présidente de l'association Le Tétras Libre

Pour remercier les donateurs et les personnes qui leur viennent aide, les membres du Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage des Pays de Savoie organisent une assemblée générale le 10 mars prochain. "Ce sera l’occasion pour celles et ceux qui ne nous connaissent pas de venir nous rencontrer" sourit la présidente de l’association. Des visites par petits groupes seront également organisées, sans déranger les animaux recueillis, évidemment.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité