Plusieurs associations réclament le passage du centre-ville de Chambéry en zone 30km/h

Publié le
Écrit par O.B avec Renaud Gardette

Le centre-ville de Chambéry en zone 30 km/h : deux associations cyclistes plaident en faveur de ce scénario. La municipalité, quant à elle, reste prudente mais s’engage à multiplier les zones à vitesse réduite.

"C’est moins dangereux pour les piétons, pour les enfants qui vont à l’école, pour les personnes à mobilité réduite et pour les personnes âgées qui parfois ne sortent plus de chez elles par peur de se faire renverser". Jérôme Petit de l’association "Rue de l’Avenir" ne manque pas d’arguments quand il s’agit de plaider en faveur du passage de Chambéry en zone 30km/h.

En plus de la sécurité des usagers, Paul Clauss de l’association "Roue Libre" rappelle que cette mesure permettrait la diminution des gaz à effet de serre ou déclencherait le déclic pour se mettre au vélo, lançant ainsi un cercle vertueux.

C’est moins de congestion de la circulation, c’est moins de pollution, moins de bruit, moins de carburant consommé.

Paul Clauss, de l'association "Roue Libre".

Selon la municipalité, au moins 30% de la chaussée serait déjà en zone 20 ou 30km/h. Réduire la vitesse sur l’ensemble de la ville n’est pas d’actualité mais les élus promettent d’augmenter très fortement ces zones à la circulation apaisée. "La généralisation ne doit pas être contre-productive" affirme Isabelle Dunod, adjointe au maire chargée de la circulation durable.

Il faut rester crédible et réaliste.

Isabelle Dunod, adjointe au maire de Chambéry, chargée de la circulation durable.

En dehors du centre-ville, la municipalité a demandé l’abaissement de la vitesse à 70km/h au lieu de 90 sur la voie rapide urbaine de Chambéry. Ce dossier a été transmis au préfet de la Savoie.