Rénovation énergétique: en visite à Chambéry, la ministre du logement détaille les aides de MaPrimeRénov'

Lundi 11 janvier, Emmanuelle Wargon, ministre du logement, s’est rendue à Chambéry en Savoie pour lancer la plateforme MaPrimeRénov’. Cette aide permet aux propriétaires et copropriétaires de financer leurs travaux de rénovation énergétique.

Emmanuelle Wargon, ministre du logement, et Thierry Repentin, maire de Chambéry (à droite), ont visité une copropriété récemment rénovée.
Emmanuelle Wargon, ministre du logement, et Thierry Repentin, maire de Chambéry (à droite), ont visité une copropriété récemment rénovée. © France 3 Alpes

La ministre du logement est arrivée en milieu de matinée à Chambéry, en Savoie, pour le lancement officiel de la plateforme MaPrimeRénov’.

À l’occasion de la visite d’une copropriété récemment rénovée, Emmanuelle Wargon a vanté les mérites de cette aide d’Etat, désormais accessible à l’ensemble des propriétaires et copropriétaires de France. "C’est un jour très important, car on ouvre cette prime à tous les ménages français, a-t-elle déclaré. On a fait 200 000 dossiers d’aides l’année dernière et on va en faire 400 à 500 000 cette année. C’est un objectif ambitieux mais atteignable".

 

À ses côtés, Thierry Repentin, maire de Chambéry et président de l'Agence nationale de l'habitat, s’est dit fier d’être "à la tête de cet établissement qui va bénéficier de plus de 2 milliards d’euros sur les 2 ans qui arrivent pour accompagner [nos] compatriotes".

 

 

Ces aides existaient déjà depuis le 1er janvier 2020. Mais la nouveauté 2021, c’est qu’elle s’adresse désormais aux copropriétaires, qui souhaitent par exemple faire rénover les parties communes. Aux Beaux Logis par exemple, la copropriété visitée par Emmanuelle Wargon à Chambéry, des travaux de rénovation ont été achevés récemment.

Le chantier ayant débuté avant la mise en place de MaPrimeRénov’, ce sont d’autres aides apportées par l’agglomération de Chambéry et le département qui ont financé en partie les travaux. Le toit a été isolé, les fenêtres de parties communes ont été changées et l’isolation extérieure a été épaissie de 15cm. "Là on est devant une copropriété qui a utilisé des aides pour faire ces travaux et on voit qu’elle est totalement isolée, refaite à neuf, a expliqué la ministre. Mon objectif c’est de donner les moyens à tous les propriétaires et copropriétaires de France de faire ces travaux".

La résidence des Beaux Logis a été isolée par l'extérieur, avec une façade épaissie de 15 centimètres.
La résidence des Beaux Logis a été isolée par l'extérieur, avec une façade épaissie de 15 centimètres. © France 3 Alpes

Karine Le Diouron, représentante de l’Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables, a aidé les copropriétaires à financer ce projet de rénovation. Elle se félicite de l’ouverture de MaPrimeRénov aux copropriétaires : "Cela va représenter 25% du montant des travaux éligibles. Il faudra pour cela que les copropriétés atteignent 35% d’économie d’énergie  grâce à ces travaux de rénovation".

 

Les propriétaires de maisons individuelles également concernés

Après la visite de la copropriété à Chambéry, Emmanuelle Wargon s’est rendue à Challes-les-Eaux pour rencontrer Claire et Laurent. Le couple a acheté une maison des années 70 en mai dernier. Leurs revenus modestes leur permettaient simplement d’allouer un budget de 20 000 euros au changement des fenêtres.

Mais grâce à la combinaison de MaPrimeRénov' et d’aides de l’agglomération et du département, ils ont réussi à financer l’achat d’une chaudière à granulés ainsi que les travaux d’isolation extérieure de la maison. Au total, les travaux ont coûté 52 000 euros mais grâce aux aides de 31 000 euros, le couple a pu conserver son budget initial. "C’est un travail de partenariat entre l’état et les collectivités locales, commente Emmanuelle Wargon. Ça marche quand tout le monde s’y met. Avec un bon accompagnement, des aides financières et des entreprises locales de qualité labellisées, on doit pouvoir éradiquer les passoires thermiques en France".

 

Lutter contre les passoires thermiques

Effectivement, l’objectif du gouvernement, c’est avant tout d’éradiquer les passoires thermiques, ces logements très mal isolés, qui représenteraient 4,8 millions de logements en France. "Nous allons proposer au parlement de voter l’interdiction de la location des passoires thermiques en 2028, a-t-elle ajouté. Il faut donc aider les propriétaires bailleurs à rénover massivement ces passoires thermiques. Parce qu’à un moment, un appartement où vous chauffez autant l’extérieur que l’intérieur quand vous allumez le chauffage, ce n’est pas un appartement décent".

 

Des artisans labellisés

Pour parvenir à cet objectif de 500 000 chantiers en 2021, l’Etat compte sur les artisans labellisés RGE (reconnues garantes pour l’environnement). Jean-Luc Abry, menuisier, a remplacé les fenêtres de Claire et Laurent. Avec MaPrimeRénov', il espère booster son carnet de commandes. "On a des demandes toutes les semaines, ajoute-t-il.  Les gens sont sensibles à cette prime et ça nous permet d’avoir plus de travail. On espère recruter une à deux personnes dans l’année pour la pose sur les chantiers".

Pour résumer, MaPrimeRénov' permet de financer "les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique d’une maison individuelle ou d’un appartement en habitat collectif". Toutes les personnes répondant aux critères peuvent être aidées mais les aides sont calculées en fonction des revenus et du gain énergétique. Les propriétaires intéressés sont invités à déposer leur dossier directement sur la plateforme MaPrimeRénov'.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société environnement énergie