Sobriété énergétique : panneaux photovoltaïques sur le toit de l'église et nouveaux lampadaires, une commune de Savoie fait face à "l’urgence" de la situation

Publié le
Écrit par Olivia Boisson avec Renaud Gardette.

Alors que le gouvernement annonce ce jeudi 6 octobre son plan de sobriété énergétique, à l’approche d’un hiver difficile sans gaz russe et avec de nombreux réacteurs nucléaires arrêtés, certaines collectivités prennent les devants. Parmi elles, la commune de Grésy-sur-Aix, en Savoie.

"Il faut savoir profiter de cette crise et la transformer en opportunité", confie Florian Maitre, le maire de la commune de Grésy-sur-Aix (SE), en Savoie. Ce jeudi 6 octobre, à travers son plan de sobriété énergétique, le gouvernement a annoncé plusieurs mesures pour les collectivités locales. Parmi elles : réduire le chauffage des équipements sportifs ou encore diminuer l’éclairage public.

A Grésy-sur-Aix, l’éclairage des rues de la commune représente 45 % de la facture annuelle. Alors l’édile a décidé de changer la moitié des 927 lampadaires et de les remplacer par des ampoules LED, moins énergivores. De plus, les horaires d’extinction nocturne seront élargis : "Nous allons gagner près de 2h30 de consommation électrique tous les soirs", affirme l’élu.

Nous allons profiter de cet hiver pour voir réellement les économies que l’on peut faire en vue de l’été prochain.

Florian Maitre, maire (SE) de Grésy-sur-Aix.

La commune "à quelques mois d’un tsunami économique et financier"

Si Florian Maitre a décidé de prendre ces mesures, c’est parce qu’il considère que sa commune est "à quelques mois d’un tsunami économique et financier".

"Aujourd’hui, on ne paie que 200 000 euros d’électricité et de gaz", affirme l’élu, inquiet face à l’augmentation des prix. Pour Grésy-sur-Aix, "c’est comme si on augmentait le budget de fonctionnement, entre 400 000 et 500 000 euros".

C’est soit on fait des économies, soit on ferme les services publics, soit on augmente les impôts.

Florian Maitre, maire (SE) de Grésy-sur-Aix.

"Sauf que c’est impossible d’augmenter les impôts de 10 % l’année prochaine", rassure Florian Maitre qui souhaite tout de même préserver la capacité d’investissement de sa commune.

Limiter l’impact de la hausse des prix

Dans les bâtiments publics, la température a déjà été réglée à 19 degrés. L’état des lieux de la commune a permis d’identifier leur consommation. Ces derniers seront bientôt équipés de 1 300 mètres carrés de panneaux photovoltaïques, à commencer par le toit de l’église.

Prochain objectif : travailler sur un plan de sobriété estival avec en ligne de mire, la climatisation.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité