• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Coulée de boue en Savoie : vers une reprise du trafic SNCF le 26 juillet sur la ligne Paris-Milan

La ligne Paris-Milan est à l'arrêt depuis le 2 juillet, après une coulée de boue en Savoie. Photo d'illustration. / © Vincent Isore / MAXPPP
La ligne Paris-Milan est à l'arrêt depuis le 2 juillet, après une coulée de boue en Savoie. Photo d'illustration. / © Vincent Isore / MAXPPP

La ligne Paris-Milan pourrait rouvrir le vendredi 26 juillet, selon la SNCF, car les travaux avancent à un bon rythme après les dégâts causés par une coulée de boue en Savoie. Cette réouverture reste conditionnée au succès d'une dernière opération de sécurisation.

Par Margot Desmas

Après l'impressionnante coulée de boue qui a déferlé sur la ligne SNCF Paris-Milan en Savoie début juillet, les travaux de remise en état avancent "plus rapidement que prévu" et la date de réouverture semble se préciser. Cette portion de la ligne, entre Saint-Jean-de-Maurienne et Modane, pourrait être à nouveau opérationnelle dès le vendredi 26 juillet, annonce la SNCF Réseau.

Les liaisons TGV entre Paris et Milan, des trains Thello italiens, des TER régionaux et de nombreux trains de fret entre la France et l’Italie sont impactés par cette fermeture de ligne depuis le 2 juillet. D'après l'entreprise ferroviaire, "l’identification des blocs rocheux à stabiliser et l’évacuation des boues ont pu être réalisées plus rapidement que prévu".
 

C'est pourquoi la réouverture de la ligne pourrait intervenir dès la fin du mois de juillet, alors qu'elle était initialement prévue début août. Les travaux de remise en état de l'infrastructure ferroviaire devraient s'achever en fin de semaine. En parallèle, des opérations de sécurisation prévues de longue date après des éboulements rocheux en décembre 2018 sont menées à la falaise de La Praz/Le Freney, un peu plus loin en direction de l'Italie.

 

Encore des minages à réaliser


Lundi 15 juillet, un éperon rocheux de 300 m3 a été miné, permettant la fragmentation de 200 m3 de rochers. "Cependant, après ce tir, les experts du Département ont identifié des blocs instables de 30 à 50 m3 restant en surplomb dans le vide, menaçant la galerie SNCF et les voies", indique la SNCF dans un communiqué. C'est pourquoi un nouveau minage se tiendra ce vendredi 19 juillet afin de purger les blocs instables. Un ultime tir pourrait s’avérer nécessaire le mardi 23 juillet.
 

La réouverture de la ligne dépendra du résultat de ces opérations, "sous réserve qu’elles ne provoquent pas de désordres et si d’autres zones instables n’apparaissent pas". Si tout se passe comme prévu, les caténaires seront rapidement réinstallés et les installations ferroviaires remises en marche pour le 26 juillet.

Dans un courrier, Emilie Bonnivard et Patrick Mignola, deux députés de la Savoie, et Joël Giraud député des Hautes-Alpes avaient interpellé le président de la SNCF pour demander un rétablissement rapide de la desserte en trains. Guillaume Pépy leur avait répondu que "SNCF Réseau a fortement mobilisé ses équipes" pour les travaux de remise en état, malgré un premier report de la réouverture de la ligne après des déconvenues en fin de semaine dernière.

 

Sur le même sujet

Agression du maire de Saint-Alban-les-Eaux lors de la fête du 15 Août

Les + Lus