Football. Coupe du Monde 98. Tignes (Savoie), le stage d'oxygénation où tout a commencé

Fabien Barthez, en conférence de presse à Tignes. / © France 3 Alpes.
Fabien Barthez, en conférence de presse à Tignes. / © France 3 Alpes.

Des pistes enneigées des Alpes au Stade de France. Et si la soif de victoire de l'équipe de France de football était née d'un séjour à Tignes ? A quelques mois de la coupe du monde 98, le sélectionneur Aimé Jacquet avait convoqué ses joueurs pour un stage d'oxygénation dans la station savoyarde. 

Par Yann Gonon

Le 12 juillet 1998, les joueurs d'Aimé Jacquet offraient à la France sa seule coupe du monde. 20 ans plus tard, ces footballeurs sont restés dans la mémoire collective comme des héros et des symboles d'une France unie. Une histoire débutée en décembre 1997, à Tignes où Aimé Jacquet emmène tout un groupe pour un stage d'oxygénation.

Ce jour de décembre 97, c'est le soleil et la neige qui accueillent les bleus à Tignes. Au programme, bonheur et insouciance pour des footballeurs détendus qui profitent de vacances en altitude.

Tignes, l'équipe de France y reviendra plusieurs fois. Quelques semaines avant le début de la coupe du monde, une partie des Bleus se retrouve pour un stage d'oxygénation. L'ambiance a changé, les sourires ont disparu. En proie à de violentes critiques du quotidien sportif L'Equipe, Aimé Jacquet se sert de ce stage à Tignes pour créer un élan fédérateur après une saison éprouvante pour les joueurs.

L'aventure des Bleus s'écrira avec le succès que l'on connaît. Aimé Jacquet n'oubliera jamais que c'est à Tignes que tout a commencé.

6 mois après le sacre de l'équipe de France, l'homme de l'année brave des conditions dantesques et un mercure à moins 20 degrés pour tenir sa promesse : une descente en luge avec le trophée de la coupe du monde.

 

Sur le même sujet

Intervenant :

Les + Lus