Coupe du monde de ski. Géant de Val d'Isère: Faivre signe sa première victoire lors “d'une journée incroyable”

Mathieu Faivre ce 4 décembre / © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Mathieu Faivre ce 4 décembre / © PHILIPPE DESMAZES / AFP

Le Français Mathieu Faivre a signé la première victoire de sa carrière en Coupe du monde de ski alpin, en s'imposant lors du slalom géant de Val d'Isère devant l'Autrichien Marcel Hirscher... et un autre Français, Alexis Pinturault. Quatre Bleus figurent dans le top 5 de l'épreuve!

Par afp

Le Niçois avait réalisé le deuxième temps de la première manche, mais s'est montré impérial sur le second tracé, en réalisant le scratch. Il était jusque-là monté sur deux podiums: 2e à Neaba (Japon) en février et 3e à Saint-Moritz (Suisse) en mars 2016.

J'aime ces neiges agressives"

"C'est toujours particulier de courir en France, surtout à Val d'Isère, une station où j'ai passé beaucoup de temps et où je me sens bien. Je savais qu'Alexis (Pinturault) et Marcel (Hirscher) feraient de grosses manches. J'aime ces neiges très agressives, je peux prendre des lignes plus tendues, plus courtes, et en seconde manche éviter les trous. Je fais ça au feeling, à l'instinct. C'est maintenant le plus dur qui commence. J'espère que ce n'est pas le point d'orgue de ma carrière. Je reste calme, car ce n'est pas un aboutissement.

Est-ce une libération?" Pas dans ma tête, la libération elle s'est faite sur le ski proposé, comme je sais faire à l'entraînement". L'importance du groupe? "Il y a de plus en plus de densité. On essaie de tirer du positif des autres, mais chacun s'occupe de soi, de sa course. A nous de rester intelligents pour garder cette ambiance et cette rivalité qui sont saines".
Sur son changement de skis entre les deux manches? "Ca fait deux saisons qu'avec mes techniciens on se met d'accord pour préparer une paire de skis pour chaque manche, des fois j'ai changé de modèle et de réglages." 

Marcel Hirscher a pour sa part "tiré son chapeau à Mathieu. Je sais qu'il est un des meilleurs depuis plusieurs années. Cette fois, il a réussi à briller"

Alexis Pinturault s'est félicité "d'un excellent résultat pour les Français. C'est incroyable. Après ma première manche (6e), je voulais attaquer. Les qualités de Mathieu? On connait ses qualités techniques sur les skis, avec un excellent toucher de neige. Il est très calme, et ce n'est pas un troublant (sic) dans un groupe."

Petit lot de consolation pour Hirscher, qui avait déjà pris la 2e place du slalom géant d'ouverture de la saison à Sölden (derrière Pinturault): il reprend ses aises au classement général de la Coupe du monde, avec désormais une avance de 80 points sur le Norvégien Kjetil Jansrud, sorti en première manche dimanche, et 96 sur Pinturault.

L'équipe de France de slalom géant a une fois de plus confirmé sa domination sans partage de la discipline, avec Thomas Fanara à la 4e place et Victor Muffat-Jeandet à la 5e place, derrière Faivre et Pinturault.

"S'entrainer avec les autres Français, c'est forcément très valorisant et ça vous pousse à être toujours meilleur", a commenté Faivre "très heureux" de sa victoire et soulignant une "journée incroyable" pour lui.

Pour les Français, il s'agit du 14e slalom géant consécutif avec au minimum un Tricolore sur la boîte. 

La station savoyarde accueille les 10 et 11 décembre un slalom géant et un slalom, mais cette fois sur la redoutable Face de Bellevarde, alors que les courses de cette semaine avaient lieu sur la piste Oreiller-Killy (OK), celle des JO-1992 d'Albertville.



Sur le même sujet

SMS de L. Wauquiez/ La réaction des lycéens

Les + Lus