Fernand Bonnevie, acteur dans “Les Bronzés font du ski”, décède à 98 ans

Fernand Bonnevie aux côtés de Michel Blanc, dans "Les Bronzés font du ski". / © Les Bronzés font du ski
Fernand Bonnevie aux côtés de Michel Blanc, dans "Les Bronzés font du ski". / © Les Bronzés font du ski

Fernand Bonnevie, le moniteur de ski qui conseillait à Jean-Claude Dusse le "planté du bâton" dans le film "Les Bronzés font du ski" est décédé samedi 25 mai à Val d'Isère, à l'âge de 98 ans.

Par France 3 Alpes

Cette scène culte reste et restera dans les mémoires de beaucoup. Serge Blanc alias Jean-Claude Dusse, en compagnie d'un moniteur de ski, n'arrive pas à "planter le bâton" pour tourner sur ses spatules. C'est en 1979, dans le film culte "Les Bronzés font du ski". Le moniteur de ski, vêtu d'une combinaison moulante bleue, c'était Fernand Bonnevie, originaire de Val d'Isère.

L'adepte de la "flexion, piqué du bâton, extension" est décédé dans la nuit de samedi à dimanche révèle Le Dauphiné Libéré. Fernand Bonnevie, né au Fornet en 1915 était devenue la mascotte de sa station, pour laquelle il a donné des cours de ski pendant 60 ans. Ce dernier était même l'un des premiers moniteurs de ski de Val d'Isère. Père de cinq enfants, grand-père, arrière grand-père et même arrière-arrière grand père, le doyen s'est éteint entouré des siens.
 
Décès de Fernand Bonnevie
Intervenants : Gérard Mattis, 1er adjoint au Maire de Val-d'Isère; Serge Bonnevie, Fils de Fernand

Dans une interview accordée au Parisien en 2011, Fernand Bonnevie avouait n'avoir jamais voulu devenir acteur. Son truc à lui c'était le ski. Parmi ses répliques cultes, l'une d'entre elles a bien failli ne pas être conservée dans le film écrivait Télé-loisirs en février 2012. "Il ne voulait pas dire 'Voulez-vous qu'on aille prendre un verre de vin chaud ?' car il avait peur qu'on prenne tous les moniteurs de ski pour des poivreaux, mais il a fini par se laisser convaincre" avait alors précisé Nicolas Ughetto, petit fils du célèbre moniteur. "Ceux qui ont eu la chance de côtoyer ce grand père souriant et avenant n’oublieront jamais son œil pétillant et son supplément d'âme propre aux êtres humains qui creusent le sillon afin de montrer le chemin de la vie" lui rend hommage Radio TV Val d'Isère. Un chalet à Val d'Isère porte aujourd'hui le nom de l'indémodable réplique : "Le planté de bâton". 
 

Le planté du bâton, ça n'existe plus. Aujourd'hui, les skieurs vont beaucoup trop vite ! (F. Bonnevie)


 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus