La chasse à la puce du canard est lancée au lac du Bourget

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Serrano .

Cauchemard des baigneurs, ce parasite que l'on trouve notamment dans les lacs alpins provoque piqûres et démangeaisons fort déagréables, et fait l'objet comme chaque année au printemps d'une chasse aux porteurs de puces ...


"Afin de minimiser la présence estivale de la puce du canard, les services de la communauté d'agglomération du lac du Bourget réalisent des opérations de hersage mécanique des fonds du lac, afin de réduire la présence des mollusques vecteurs du parasite." L'information est affichée au bord du lac.



Brassés, écrasés, enfouis par la herse d'un engin à chenilles, les mollusques d'eau douce ont la vie dure ... Et ce n'est pas tant à eux qu'on en veut, qu'aux parasites qui les squattent allègrement à l'arrivée des beaux jours : ces larves de ver, les cercaires, communément appelés "puces du canard", qui occasionnent chez les baigneurs éruptions cutanées et démangeaisons et font fuir les touristes. Des parasites envahissants qui prolifèrent très vite : on peut en trouver jusqu'à 10 000 par mollusques !



reportage de Bernard Portugal et Frédéric Pasquette

durée de la vidéo: 01 min 37
Intervenants: Alain Thomas, conseiller scientifique réserves naturelles de Haute-Savoie; Cyril Benard, adjoint service ports et plages Grand Lac; Michel Frugier, vice-président Grand Lac
Afin d'éviter ces réactions cutanées désagréables, il est conseillé aux baigneurs de se sécher vigoureusement en sortant de l'eau afin de chasser les éventuelles larves venues se régaler de leur sang chaud.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité