“La grenouille bleue”, un court-métrage imaginé en Savoie

Sur le tournage de "la grenouille bleue" / © DR
Sur le tournage de "la grenouille bleue" / © DR

Céline Pilati est une photographe qui vit à Sainte-Foy-Tarentaise. Depuis quelques semaines, elle est aux anges. Une idée qui l'obsédait depuis des mois est en train de prendre corps. Elle a rêvé d'un film. Il est en tournage.

Par Franck Grassaud

"La grenouille bleue", quel drôle de titre et quelle drôle d'aventure aussi. L'aventure d'un court-métrage de 12 minutes imaginé en Savoie mais tourné en grande partie en Normandie.

Le synopsis en dit plus long: "Après un accident survenu à la montagne à la fin de l'hiver, une inconnue est hospitalisée. Elle a perdu la mémoire. Une étrange rencontre de hasard, l'aidera-t-elle à se souvenir de son passé?." Le sous-titre du film en dévoile aussi un peu: "La mémoire est-elle fidèle à notre coeur?". Et puis, Céline Pilati est une militante active du don d'organes. Nous n'en écrirons pas plus, "il faut garder le suspense", explique Céline qui évoque une oeuvre "quelques fois autobiographique".  

En tout cas, tous les acteurs du projet mettent du coeur à l'ouvrage. Un réalisateur, des techniciens, des acteurs... en tout une quinzaine de personnes participent au tournage bénévolement. Des dons ont permis de régler les hébergements et les transports. Après quelques jours en août dans un hôpital de Caen, les caméras sont passées par Paris début septembre. A présent le réalisateur, Fabrice Briseux, est au montage en attendant d'autres images. "Il manque encore des vues d'avalanche de Haute Qualité", ajoute la scénariste Céline Pilati, "on lance un appel pour en trouver." Il manque aussi de l'argent pour payer l'enregistrement de la musique en studio et assurer la "postprod". Les coproducteurs sont donc encore attendus à bras ouverts sur le site du film.  

Sans nul doute, Céline trouvera. Avec ce projet, elle a appris à déplacer les montagnes. Imaginez, il a fallu convaincre des acteurs à travailler pour rien... Jean-Claude Dreyfus a accepté la voix off sans sourciller. Jean-Marie Juan, Carine Jaussaint, Jean-Marie Mistral, Franck Boss, Alain Inizan, Giovanni Rocca, Solenne Rodier et Elodie Leger.






Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus