Le club Amadeus, mécène de l'Orchestre des Pays de Savoie

L'orchestre des Pays de Savoie est en partie financé par le mécénat. / © France 3 Alpes
L'orchestre des Pays de Savoie est en partie financé par le mécénat. / © France 3 Alpes

Le mécénat des entreprises se développe, même en temps de crise. Une pratique qui présente de nombreux avantages pour les deux parties, mécènes et organismes receveurs de dons. 

Par Linh-Lan Dao

Quel peut être le point commun entre un concessionnaire automobile, un banquier, un hôtelier et un expert comptable ? Le mécénat culturel !

Comme d’autres entreprises du département, le cabinet d’experts-comptables Ladouce et Perrier-Gustin soutient financièrement l’Orchestre des Pays de Savoie à travers Amadeus, club de mécènes.
Mécénat et entreprises
Intervenants : Jacques Perrier-Gustin, expert-comptable ; Nicolas Chalvin, directeur musical Orchestre des pays de Savoie; René Chevalier, président de la CCI de la Savoie

Un loi avantageuse pour les mécènes


Avec la loi du 1er août 2003, le mécénat donne droit à des avantages fiscaux plus intéressants qu’avant : 60% (contre 50%) de réduction sur l'impôt des sociétés, applicable aux dons versés en faveur des organismes d’intérêt général et des fondations. L’abattement fiscal est de 30 000 euros (contre 15 000 auparavant). Pour le gouvernement, il s'agit de "libérer l'initiative (...) d'encourager et impliquer dans notre vie culturelle tous les acteurs de la société civile : particuliers, associations, fondations, entreprises ".


Un mécénat qui se développe en temps de crise


Selon l'ADMICAL ('Association pour le Développement du Mécénat Industriel et Commercial), un tiers des entreprises est concernée par le mécénat, soit 40 000 entreprises en 2012. Le budget du mécénat d'entreprise est stable : 1,9 milliards d'euros. L'analyse de Bénédicte Menanteau, déléguée générale d’association: « Une augmentation de près de 15 % du nombre d’entreprises mécènes en pleine période de crise n’est pas anodine. Elle montre que les entreprises sont là pour l’intérêt général, même quand ça va mal. Elles sont à l’écoute des besoins de la société et veulent y jouer un rôle, au-delà de leurs activités marchandes.» 

Le budget du mécénat culturel, qui avait chuté en 2010, est à la hausse avec 26 % du budget total, soit 494 millions d’euros, contre 380 millions en 2010.

Quel est le profil de ces entreprises mécènes? Les PME, qui représentent désormais 93 % des mécènes (contre 85 % en 2010). Pour elles, cet engagement comme une belle occasion de créer des liens avec les acteurs de leur territoire, pour le rendre attractif et rayonnant. Le mécénat permet aussi de contribuer à l'intérêt général, tout en construisant l'identité de l'entreprise, selon un sondage de l'ADMICAL.  




Sur le même sujet

Les + Lus