• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les petites nations aux Mondiaux d'Aviron d'Aiguebelette

Cette année 77 pays participent aux Championnats du monde d'Aiguebelette, un record dû notamment aux petites nations. Une trentaine de pays écartés des championnats d'ordinaire est ainsi accueillie dans le cadre du programme de développement de la fédération. Reportage. 

Par France 3 Alpes

"Quand j'ai vu ça la première fois, j'étais étonnée je me suis dit 'mais c'est quoi ?'" explique Claire Ayivon en riant. La jeune athlète togolaise pratique l'aviron depuis deux ans. "Après je me suis engagée... pour toute la vie !

Si l'aviron est bien développé dans certains pays du nord comme le Maroc, la Tunisie ou l'Algérie, à l'ouest ou en Afrique centrale il est plus difficile de trouver de bons équipements.

Grâce au programme de développement de la FISA, la Fédération Internationale des Sociétés d'Aviron, une trentaine de pays est accueillie pour participer aux mondiaux d'Aviron avec des aides pour les équipements, les transports, l'hébergement... Le but n'étant pas de remporter forcément des médailles, mais de participer au championnat et de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio

Cette année aux mondiaux d'Aiguebelette, 77 nations sont engagées, un record. 

Reportage Nathalie Rapuc, Dominique Semet, Jean-Pierre Ardito, Lisa Bouchaud :
Les petites nations aux Mondiaux d'Aviron
Intervenants : Sheila Stephens-Desbans, Responsable développement pour la FISA; Chokri Ben Miled, responsable entraîneur FISA pour l'Afrique; Claire Ayivon, athlète togolaise

 

Les Mondiaux d'Aviron en chiffres

Du 30 août au 6 septembre 2015, 1.300 athlètes embarqués dans 450 bateaux, originaires de 70 nations, partent à la conquête de 27 titres mondiaux.

Sur le même sujet

Manifestation des gilets jaunes à Aurillac

Les + Lus