Manuel Valls vient visiter la "Nouvelle France industrielle", lundi, en Haute-Savoie

Manuel Valls et Arnaud Montebourg seront en Haute-Savoie, ce lundi 12 mai. Un déplacement du Premier ministre et du ministre de l'Economie et du Redressement productif dans le cadre des 34 plans de la "Nouvelle France industrielle". Ils visiteront l'entreprise de robots Stäubli, à Faverges.

Manuel Valls lors d'une visite à Chambéry en 2013
Manuel Valls lors d'une visite à Chambéry en 2013 © France 3 Alpes
Le Premier ministre Manuel Valls se rendra lundi à Faverges (Haute-Savoie) pour une visite d'entreprise dans le cadre des 34 plans de la "Nouvelle France industrielle", ensemble de projets lancés en septembre pour engager la France dans une nouvelle révolution industrielle.

Accompagné par le ministre de l'Economie et du Redressement productif Arnaud Montebourg, le chef du gouvernement se rendra lundi 12 mai dans l'après-midi à l'entreprise Stäubli, pour le projet "Usine du futur".

Cette entreprise, qui appartient à un groupe international basé en Suisse, est notamment spécialisée dans la fabrication de robots industriels, selon son site internet.

Le président François Hollande a appelé, cette semaine, à aller "vite" dans la mise en oeuvre de la "Nouvelle France industrielle". Le chef de l'Etat s'exprimait mercredi 7 mai  devant un parterre d'industriels, mais aussi le Premier ministre et Arnaud Montebourg (Economie), Ségolène Royal (Ecologie) et Marisol Touraine (Affaires sociales).
"D'ici au mois de juillet, nous aurons les 34 feuilles de routes qui seront non seulement engagées mais validées et signées", a souligné le Président de la République, précisant qu'une "vingtaine de milliards d'euros" pourront ainsi être "mobilisés", provenant essentiellement du secteur privé.

Les 34 plans, censés dessiner l'image de "la Nouvelle France industrielle", sont axés sur trois grandes priorités: la transition écologique et énergétique, la santé et les nouvelles technologies. Ils concernent des domaines très variés, allant de la voiture ne consommant que 2 litres aux 100 km au TGV du futur et de l'avion électrique aux objets connectés. Selon Arnaud Montebourg, "neuf de ces 34 feuilles de route ont déjà été validées par le gouvernement".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique économie