Mort de Gaspard Ulliel : ce que l'on sait sur son accident de ski en Savoie

Publié le
Écrit par Margot Desmas

Gaspard Ulliel est décédé mercredi à 37 ans après un accident de ski survenu sur le domaine de la Rosière, en Savoie. Le jeune acteur a succombé à un traumatisme crânien. Une enquête est en cours pour faire la lumière sur les circonstances du drame.

Sa disparition a provoqué une onde de choc. Gaspard Ulliel, acteur à la gueule d'ange et à la carrière éclectique, est brutalement décédé mercredi 19 janvier au lendemain d'un accident de ski dans la station de la Rosière, en Savoie.

Le monde du cinéma lui a rendu un hommage unanime, saluant "sa sensibilité et l'intensité de son jeu" mais aussi "la beauté, la gentillesse, le talent" de l'acteur de 37 ans. Le président de la République Emmanuel Macron a également fait part de sa "grande tristesse" face au décès d'une "icône de l'élégance française".

Au lendemain de sa disparition, France 3 Alpes revient sur les circonstances de son accident de ski qui a provoqué une vive émotion dans la station savoyarde.

Collision avec un autre skieur

Le drame s'est produit à l'intersection entre deux pistes bleues, la Gélinotte et la Tétra, sur le domaine skiable de la Rosière, station familiale aux confins des Alpes françaises et italiennes.

Gaspard Ulliel a bifurqué vers la gauche, "vraisemblablement pour rejoindre ses amis qui se trouvaient" sur une autre piste, indique la procureure de la République d'Albertville, Anne Gâches, dans un communiqué. C'est là que l'acteur est entré en collision avec un autre skieur. Le choc l'a projeté sur plusieurs mètres.

"Il était couché à côté d'un poteau. Les pancartes qui se trouvent sur les pistes étaient par terre", raconte un témoin. Il était environ 16 heures lorsque les secours sont intervenus sur les lieux.

Transport au CHU de Grenoble

"A l'arrivée des secours, Monsieur Ulliel était immobile, inconscient dans la neige. L'autre skieur était indemne", ajoute la procureure d'Albertville. Les pisteurs secouristes ainsi que le médecin de la station lui ont prodigué les premiers soins. Inconscient, il a ensuite été héliporté vers le CHU Grenoble-Alpes. Son pronostic vital était engagé.

Il est décédé mercredi aux environs de 16 heures à l'hôpital des suites d'un important traumatisme crânien. Selon la procureure, Gaspard Ulliel ne portait pas de casque au moment de l'accident même si "cela n'aurait pas nécessairement changé les choses", indique-t-elle à l'AFP.

Le parquet d'Albertville a ouvert une enquête judiciaire confiée à la CRS Alpes pour éclaircir les circonstances du drame. L'autre skieur impliqué dans l'accident doit notamment être entendu. Le parquet communiquera vendredi sur les avancées de ses premières investigations.

Une zone peu "accidentogène"

Le drame interroge dans la station de Haute-Tarentaise car le secteur n'était pas considéré comme dangereux. "C'est une zone de ski assez facile, familiale. Les conditions étaient bonnes, il était 16 heures, il faisait grand beau temps", explique le directeur du domaine skiable de La Rosière, Jean Regaldo.

"Ce sont souvent des conditions où la vitesse peut être importante", complète-t-il, soulignant que la fréquentation était "modérée" à l'heure de l'accident. "Ce n'est pas un endroit particulièrement accidentogène. C'est la première fois qu'on a un accident aussi grave à cet endroit", confirme Jérémie Silva, directeur de La Rosière Tourisme.

Selon lui, l'acteur n'était pas un habitué de la station. "Personne ne savait que Gaspard Ulliel venait skier à La Rosière. Il n'était pas en séjour sur la station. Il est venu skier à la journée, il séjournait dans une station voisine."

Une cellule psychologique mise en place

A la station de la Rosière, où les accidents mortels sont rares, c'est la stupeur qui prévaut"Toute la station de la Rosière est émue et tient à adresser son soutien à la famille et aux proches de Gaspard Ulliel. On ne vient pas en vacances aux sports d'hiver pour vivre des drames comme celui-là", poursuit Jérémie Silva.

Une cellule psychologique a été mise en place pour les pisteurs intervenus sur les lieux du drame. "Quand il y a un accident grave, il y a toujours une cellule psychologique qui est mise en place. C'est une procédure classique", explique-t-il.

Vibrant hommage à l'Alpe d'Huez

Le décès de l'acteur a provoqué une onde de choc dans le milieu culturel. Au festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez (Isère), un vibrant hommage lui a été rendu avant la projection de mercredi soir. Une minute d'applaudissements du public suivie des mots de Thierry Frémaux.

"C'était un extraordinaire comédien. Tous ceux qui l'ont connu le savent, c'était un garçon extrêmement humble, d'une beauté forte, singulière, exactement faite pour le cinéma. Il n'avait jamais un mot plus haut que l'autre, jamais une humeur plus difficile que l'autre", a déclaré le délégué général du festival de Cannes devant une salle comble.

Le monde du cinéma en deuil

Le monde du cinéma lui rend une pluie d'hommages sur les réseaux sociaux. Pour Pierre Niney, acteur de la même génération, Gaspard Ulliel était "la bienveillance et la gentillesse. La beauté et le talent".

"Le cœur serré, je garde de toi tous ces moment, de joie, nous avons tellement ri, écrit l'actrice Alexandra Lamy. Tu étais la beauté, la gentillesse, le talent, l’élégance, tu vas tellement nous manquer."

Révélé à 19 ans dans Les Égarés d'André Téchiné, Gaspard Ulliel a notamment incarné le couturier Yves Saint-Laurent dans le biopic de Bertrand Bonello en 2014. Il a décroché en 2017 le César du meilleur acteur pour son rôle dans Juste la fin du monde de Xavier Dolan. Il était le père d'un petit garçon de 6 ans.