Quand la SNCF demande 1 million d'euros à Hautecour (Savoie), commune de 300 habitants

Georges Saint Germain a failli tomber de sa chaise quand il a reçu la lettre de la SNCF. Imaginez, les chemins de fer demandent plus d'1 million d'euros à son village de 300 âmes après des éboulements sur une voie. Evidemment, l'affaire est entre les mains des assureurs, mais ça surprend!

Par Franck Grassaud

 / © SNCF C'est Le Dauphiné Libéré qui a ébruité l'affaire. Après les éboulements de plusieurs centaines de m3 de rochers, survenus les 7 et 8 avril 2015 sur la voie entre Moûtiers et Bourg-Saint-Maurice, la SNCF a décidé de se retourner contre la commune propriétaire... des rochers. C'est bien entendu une histoire d'assurance. S'il faut payer la facture, c'est sûrement l'assureur de Hautecour qui va régler le million d'euros nécessaire pour remettre la voie en état. Et heureusement, car la commune en question a "un budget de fonctionnement annuel de 450.000 euros", note nos confrères. 

 / © France 3 Alpes En attendant, le maire a été particulièrement surpris quand il a reçu la notification de la direction juridique de la SNCF, même s'il se doutait bien que quelque chose se tramait, la SNCF ayant demandé à un expert géotechnicien d'intervenir pour établir la responsabilité des éboulements. Le maire est aujourd'hui amer car il estime "qu'un gestionnaire d'ouvrages publics comme la SNCF" doit "sécuriser les abords de ses voies". Et il doute encore aujourd'hui de l'efficacité des filets qui ont été installés. 

Interview réalisée par Xavier Schmitt et Frédéric Pasquette 
Interview. Le maire de Hautecour
Interview du maire de Hautecour, Georges Saint Germain
 
Après les éboulements, les travaux auront duré 5 mois. La SNCF dit avoir remis en état la voie, les installations de signalisation et l'alimentation électrique (caténaires). L'investissement est aussi passé par la remise en état du système de détection de chute de rochers le long des rails et par la restauration des filets arrachés. 

A l'avenir, ces travaux devraient permettre d'assurer la sécurité avec désormais un système de double ligne de filets (une première ligne de 72m et une autre de 48m). Des filets portés par des poteaux de 8m de haut. La circulation des trains a pu reprendre le 29 août. 

 / © SNCF
/ © SNCF

 

La zone commerciale de la Saulcette sera rasée

A Moûtiers, la zone commerciale de la Saulcette, également touchée par les éboulements du printemps dernier, est, elle, définitivement fermée. La préfecture de la Savoie a considéré que le risque naturel était encore trop grand pour que l'activité perdure sur le site.

La zone est désormais vidée de son activité, mais les trains passent au-dessus! Pour l'instant, la ligne Moûtiers - Bourg-Saint-Maurice est donc officiellement sécurisée par des capteurs. Le tracé est emprunté par des TGV à destination des stations et des convois de produits chimiques.

Mais comme la zone de la Saulcette accueillait, elle, du public en permanence, la donne n'est pas la même. Les bâtiments devraient être détruits dans les mois à venir.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus