En Savoie, la station de ski de Toussuire tente de réchauffer ses lits froids

A la Toussuire, en Savoie, certains appartements ne sont occupés que deux à trois semaines par hiver par leurs propriétaires. Le reste du temps, ils restent vides faute de locataire. Or sans occupants : pas de forfaits vendus ni d'argent dépensé dans les commerces. 

Rénover pour mieux louer : un enjeu économique de taille pour les Toussuires, en Savoie. Dans la station de ski, la majorité des immeubles ont été construits au début des années 1970 et les appartements, qui appartiennent pour la plupart à des proriétaires privés, ont bien besoin d'un coup de neuf. Petits, parfois sans connexion internet, ils n'attirent pas les locataires.

Pour la station, ces lits froids, qui ne sont occupés que deux à trois semaines dans la saison, sont une véritable épine dans le pied. Des logements non loués, cela veut dire des touristes qui ne viennent pas dans les commerces de la station, acheter des forfaits de ski, etc. "On a à l'heure actuelle 13200 lits mais malheureusement on a quelques lits froids. Si le remplissage ne se fait qu'à 50% en haute-saison, c'est dramatique", déplore Bernard Covarel, maire de Fontcouverte-la-Toussuire. "On a de la place, on a des pistes, on peut accueillir beaucoup plus de monde."

Pour réduire le nombre de lits froids, la municipalité, l'office du tourisme, les commercants et le service des pistes ont donc décidé de s'unir. Ensemble, ils ont créé un pôle d'information et de conseils dédiés aux propriétaires. L'objectif : les inciter à rénover leur logement et à le louer.  "On leur explique que les vieux appartements on besoin d'être rénovés parce qu'aujourd'hui, les gens réclament des logements un peu plus grands et en meilleur état", explique Yannick Mottard, responsable des hébergements à l'office du tourisme. "L'idée c'est de leur faire comprendre que rénover c'est louer plus facilement." 

durée de la vidéo: 02 min 07
En Savoie, la station de ski de Toussuire tente de réchauffer ses lits froids

1200 lits supplémentaires


En attendant ces rénovations, la station a investi dans de nouveaux logements. A la saison prochaine, elle sera dotée d'une nouvelle résidence de tourisme mais aussi de vingt châlets de grand standing à destination des familles. "Les gens aiment venir à la montagne en famille. On a donc créé des châlets avec une dizaine de couchages qui permettent à plusieurs familles de venir en même temps", explique Christophe Di Benedetto, promoteur immobilier. 

Au total, cela correspond à 1200 lits supplémentaires.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stations de ski économie tourisme