Savoie. Victoire d'Axelle Gachet-Mollaret à Aussois, pour le premier jour de la Coupe du monde de ski alpinisme

Axelle Gachet-Mollaret victorieuse de l'Individuel à Aussois / © Christophe Angot / FFME
Axelle Gachet-Mollaret victorieuse de l'Individuel à Aussois / © Christophe Angot / FFME

Axelle Gachet-Mollaret d'Arêches-Beaufort s'est imposée sur la course individuelle, au premier jour de l'étape de coupe du monde de ski alpinisme qui se déroule à Aussois, en Savoie.

Par Cécile Mathy

La pluie, la neige et le vent ne l'auront pas empêchée de s'imposer une nouvelle fois au plus haut niveau. 

Axelle Gachet-Mollaret a remporté la course individuelle en ouverture de la première étape de coupe du monde de ski alpinisme, à Aussois en Savoie.

Vainqueur du globe de cristal la saison dernière, la Française -licenciée à Arêches-Beaufort- a donc tenu son rang.

Elle a gravi les 1400 mètres de dénivelé en 1h18 et 32 secondes. Elle a franchi la ligne d'arrivée avec une minute pile d'avance sur la Suisse Marianne Fatton et 1,21 minute sur l'Italienne Giulia Murada.
 


Victoire italienne chez les hommes

Côté masculin, l'individuel a souri aux Italiens. Robert Antonioli, vainqueur de la Coupe du monde 2019 l'emporte devant son compatriote Matteo Eydallin et le Suisse Werner Marti. 

Les premiers Français sont 7e et 8e. Il s'agit respectivement de Xavier Gachet et de William Bon Mardion. Samuel Equy, de l'Alpe d'Huez, prend la dixième place.
 


Le ski-alpinisme, discipline olympique ?

La semaine dernière, Axelle Gachet-Mollaret était devenue championne de France de course verticale à l'Alpe d'Huez. En revanche, elle s'était inclinée en finale du sprint, la discipline la plus exposive du ski-alpinisme. 

Ce format ultra court consiste à gravir moins d'une centaine de mètres de dénivelé skis aux pieds ou sur le dos puis de redescendre en slalom vers le point de départ. Les concurrents mettent environ trois minutes pour réaliser une boucle. Un effort très intense répété quatre fois en moins de deux heures d'intervalle pour disputer la finale.
 

Le sprint, la version explosive

Le sprint, télégénique et plein de suspens, pourrait faire son entrée aux Jeux Olympiques, peut-être dès 2026. En attendant, quatre skieurs de l'équipe de France seront les premiers à faire entrer leur discipline dans la sphère olympique lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse, à Lausanne en janvier 2020.

Rendez-vous à Aussois en Savoie ce samedi pour découvrir cette version condensée du ski alpinisme.

Sur le même sujet

Les + Lus