• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La sécheresse s'aggrave en Savoie, deux nouveaux bassins placés en situation d'alerte

La situation de sécheresse qui dure depuis le début de l'été s'aggrave en Savoie. / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
La situation de sécheresse qui dure depuis le début de l'été s'aggrave en Savoie. / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Les bassins du Lac du Bourget et de la Combe de Savoie sont placés en état d'alerte à la sécheresse en raison du manque de précipitations. C'était déjà le cas de deux autres bassins versants où les restrictions sont maintenues, annonce la préfecture.

Par M.D.

La Savoie n'en a pas fini avec la sécheresse qui persiste depuis le début de l'été. En raison de l'"aggravation" du phénomène, la préfecture annonce le placement des bassins versants du Lac du Bourget et de la Combe de Savoie en situation d'alerte au moins jusqu'au 15 octobre. Deux autres bassins, ceux du Chéran et de l’avant-pays savoyard, étaient déjà sujets à des mesures de restrictions qui sont prolongées suite à une première quinzaine de septembre "peu arrosée".

Le reste du département reste en situation de vigilance. A cause des températures élevées et "l’absence de précipitations significatives", le débit de la plupart des cours d'eau du département continue de baisser. Plus grave : aucun épisode de pluie significatif n'est attendu dans les 10 jours à venir. Seuls des orages ponctuels sont attendus en montagne.
 

"La baisse des débits devrait se poursuivre sans perspective d’amélioration pour le moment", indique la préfecture de Savoie dans un communiqué. Raison pour laquelle des mesures de restriction de l'usage de l'eau ont été maintenues par les autorités, notamment pour "réserver la ressource aux usages prioritaires et de sauvegarder les écosystèmes aquatiques".

Parmi ces mesures, la préfecture rappelle que les prélèvements directs dans les cours d’eau ou dans les ressources souterraines (nappes, sources) pour des usages domestiques sont interdits. De la même manière, le lavage des véhicules hors station de lavage, le remplissage des piscines privées, le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert et le lavage des voiries hors impératif sanitaire demeurent interdits.

 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : à la Sucrerie de Bourdon, les salariés se mobilisent

Les + Lus