Ski alpin : après une lourde chute, Alexis Pinturault sera opéré du genou en début de semaine prochaine

Le champion français multimédaillé a fait une chute impressionnante lors de l'épreuve du super-G à Wengen, en Suisse, le 12 janvier. Lourdement blessé au genou gauche, il a mis fin à sa saison et sera opéré à Lyon la semaine prochaine.

Le skieur français Alexis Pinturault se remet peu à peu. Lors de la Coupe du monde de ski alpin à Wengen, en Suisse, la semaine dernière, le vainqueur du gros globe de cristal 2021 a fait une lourde chute sur la piste du super-G.

Évacué par hélicoptère, il souffre d'une rupture des ligaments croisés et d’une lésion du ménisque interne du genou gauche, a indiqué la Fédération française de ski (FFS) sur son compte X (anciennement Twitter), lundi 15 janvier.

durée de la vidéo : 00h00mn23s
VIDEO - Fin de saison pour Alexis Pinturault après sa chute aux mondiaux de ski alpin ©France télévisions

L'athlète de 32 ans sera opéré la semaine prochaine par le docteur Bertrand Sonnery-Cottet, à l’hôpital privé Jean-Mermoz à Lyon (Rhône). Si sa saison est terminée, Alexis Pinturault promet de revenir sur les pistes à l'avenir. "I'll be back", a-t-il lancé sur son compte Instagram le lendemain de sa chute.

Dans ce même post, le skieur dévoile une photo de sa fille Olympe, née il y a une semaine : "Le meilleur antidouleur." A la suite de son opération, le champion devra suivre une importante rééducation.

Lors de la Coupe du monde de ski alpin, ce week-end, plusieurs participants ont remis en cause l'enchaînement des courses, estimant que le rythme des compétitions est éreintant pour les organismes.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité