Cet article date de plus de 7 ans

On a testé pour vous... le kendo au "Chambéry Kendo Club"

Le kendo ressemble à l'escrime. On en n'est pas loin. Jadis, les samouraïs pratiquaient cet art martial au sabre. Aujourd'hui, les armes ont changé mais l'esprit demeure. Concentration et détermination sont nécessaires. Frédéric Lefrançois de la rédaction de France 3 Alpes a testé pour nous.
Frédéric Lefrançois a testé... le kendo
Frédéric Lefrançois a testé... le kendo © Jordan Guéant - France 3 Alpes
C'est Michel Hidalgo du "Chambéry Kendo Club" qui a accepté d'initier Frédéric au kendo. L'importance de la tenue, des protections, de la position de la ceinture, des déplacements en pas chassés, des coups à porter avec une arme en bambou... tout y passe dans ce "test" où notre journaliste a appris à soigner son "hara". 

durée de la vidéo: 04 min 09
On a testé pour vous... le kendo


Questions-réponses au "testeur"


As-tu trouvé ton "hara"?
En fait, le "hara" est un point énergétique qui est placé au même endroit chez tout le monde. Je n'ai donc pas eu à le chercher, c'est lui qui m'a dit où il était.

© Jordan Guéant - France 3 Alpes
On te voyait pas trop rassuré quand Michel t'a expliqué que les samouraïs utilisaient le kendo pour tuer à l'origine?
ça, c'est cinq ans d'Actor Studio!

Avant de frapper, il faut savoir se déplacer et on a vu dans le reportage que ça n'était pas ton point fort?
Ben, le truc c'est que tu ne marches pas normalement, il y a un pas à respecter, et il n'est pas facile à assimiler. Alors ça rajouté au reste…

Le Kiai (cri) t'a posé problème, pourquoi?
Ben, parce que je pense, comme dirait Bernard Lavilliers, que c'est un truc qui vient de l'intérieur. Tu l'as, mais ce n'est pas en une heure que tu arrives à le moduler.

Allé, avoue tu avais une doublure pour le combat, on t'a pas reconnu sous l'armure!
Moi non plus je ne me suis pas reconnu, pourtant ça fait un moment que je me fréquente.

Bilan, dur ou simple comme art martial?
Dur, très dur, car extrêmement codifié. Donc tout est nouveau, tu n'as aucun point de repère, tu te perds à vouloir tout bien faire, et tu disperses ton énergie donc tu t'épuises beaucoup plus vite. Et puis le masque, l'armure, la tenue dans son ensemble donne une solennité à cette pratique. T'as vraiment le sentiment d'être un autre personnage, d'enfiler une part d'Histoire.

Une belle expérience

Grâce à Michel Hidalgo et au club, notre équipe a passé un excellent moment lors de ce test. Notamment Frédéric Cathelain, preneur de son, qui a mis l'ambiance version "guerre des étoiles".

© Jordan Guéant - France 3 Alpes

© Jordan Guéant - France 3 Alpes




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport