• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Un Boeing lâche du kérosène au-dessus de la Savoie

© Delta Airlines
© Delta Airlines

Dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 décembre, un Boeing 747-400 de la compagnie Delta Airlines a largué du kérosène au-dessus de la Savoie pour pouvoir faire un atterrissage non-planifié aux Pays-Bas. Explications.

Par France 3 Alpes

Quand un avion plein de kérosène doit faire un atterrissage d'urgence, il a l'obligation de vider en partie ses réservoirs. Pas uniquement pour une question de poids mais aussi pour diminuer le risque d'explosion en cas d'atterrissage compliqué.

C'est donc ce qui s'est passé pour ce Boeing en provenance de Tel Aviv et à destination de New-York. Dans un communiqué, Skyguide, la société responsable des services de la navigation aérienne suisse, explique que l'avion a dû faire un atterrissage non planifié à Amsterdam pour "débarquer un passager récalcitrant". Il a donc dû larguer pendant près d'une demi-heure plusieurs milliers de litres de kérosène. L'opération a débuté à 10.000 mètres d'altitude, à 20 km à l'ouest d'Albertville, direction la région lémanique, la Haute-Savoie, Besançon pour s'achever au-dessus de Verdun.

Skyguide précise que plus de 90 % du carburant se désintègrent dans le ciel et ajoute que ces largages "s’effectuent dans le respect de directives strictes, afin
d’éviter tout danger supplémentaire pour l’avion et toute atteinte à l’environnement." Cette manoeuvre n'est pour autant pas fréquente. Ce n'est que le deuxième sur le territoire suisse depuis le début de l'année 2013.

Sur le même sujet

Ils élèvent des chèvres angora et cachemire à Vernay (Rhône)

Les + Lus