Un gypaète et son petit retrouvés morts dans leur nid en Savoie

Les dépouilles de deux gypaètes, dont un petit, ont été découvertes jeudi dans le Parc national de la Vanoise, en Savoie. Une perte qui représente un "préjudice important" pour cette espèce protégée.

Un gypaète et son petit ont été retrouvés morts dans le Parc national de la Vanoise, en Savoie. (Illustration)
Un gypaète et son petit ont été retrouvés morts dans le Parc national de la Vanoise, en Savoie. (Illustration) © DR / Parc national de la Vanoise

Un gypaète barbu et son gypaèton, espèce protégée au niveau européen, ont été retrouvés morts dans leur nid au-dessus du monolithe de Sardières, dans le Parc national de la Vanoise (Savoie) jeudi 22 avril. Le deuxième adulte du couple est vivant, indique le Parc dans un communiqué.

Le gypaèton, qui avait à peine plus d'un mois, "se développait normalement". Les deux dépouilles ont été extraites jeudi lors d'une intervention de 3 heures menée notamment par le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Modane. Conformément à la procédure, elles vont être remises à un cabinet vétérinaire qui va procéder à des analyses.

 

"Préjudice important"

"La perte de ces oiseaux, et plus encore de l’adulte, représente un préjudice important pour l’évolution de l’espèce", explique le Parc national de la Vanoise, car un gypaète barbu met "7 ans à atteindre la maturité sexuelle et ne produit qu’un seul jeune tous les 2 à 3 ans, en moyenne."

Toujours menacé, le gypaète avait disparu des Alpes au début du XXe siècle avant d'être réintroduit au milieu des années 1980. L'espèce est revenue naturellement en Vanoise où l'on compte aujourd'hui 9 couples reproducteurs, "soit plus de la moitié des 17 couples actuellement recensés dans les Alpes françaises." Quatre couples - deux en vallée de la Maurienne et deux dans la Tarentaise - ont donné naissance à quatre petits gypaètons cette année.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature