• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

VIDEO. Benard Thévenet lit la dictée du Tour de France aux élèves de Saint-Jean-de-Maurienne

Photo d'illustration. / © Norbert FALCO/MAXPPP
Photo d'illustration. / © Norbert FALCO/MAXPPP

Plusieurs communes de Savoie organisaient leur dictée du Tour de France ce vendredi 29 mars. Les villes-étapes de la Grande boucle peuvent, depuis deux ans, inviter des classes d'écoliers à plancher sur un texte évoquant le cyclisme. A Saint-Jean-de-Maurienne, un invité de marque s'est prêté au jeu.

Par M.D. avec Gilles Ragris

"Le peloton partira de la place du Champ de Foire..." : le double vainqueur de la Grande Boucle, Bernard Thévenet, s'est improvisé lecteur de dictée dans la capitale mauriennaise. Devant lui, 70 élèves de CM2 et 6e prêtent l'oreille à la moindre syllabe prononcée.
 

Comme d'autres communes de Savoie, Saint-Jean-de-Maurienne, ville départ de la mythique course cyclistes en juillet, accueillait la dictée du Tour de France vendredi 29 mars. L'occasion pour ces écoliers et collégiens de réviser leurs classiques en se confrontant au vocabulaire du cyclisme...
 
Bernard Thévenet lit la dictée du Tour de France aux élèves de Saint-Jean-de-Maurienne

Le texte, tiré de la presse locale, parle (évidemment) de vélo. Et des difficultés, il y en a, mais il y avait aussi du travail en amont. "Des dictées on en fait régulièrement, là on a juste un petit peu adapté le texte pour trouver les mots principaux. Dérailleur on l'avait, selle aussi, ascension on ne l'avait pas... On verra ce que ça donne", résume Jean-Pierre Gros, enseignant en classe de CM2 à Saint-Jean-de-Maurienne.
 

Verdict : ça donne parfois "assension" (sic), avec un peu trop de "s" donc... comme dans stress : "C'était bien mais ça faisait stresser...", regrette une élève qui a participé à cette dictée. Derrière tout cela, se cache un bon vieil objectif pédagogique comme l'explique Bernard Thévenet : "On leur parle du Tour de France qui va passer pratiquement devant leur porte. Donc ça les situe dans un contexte local mais également international. Et puis ça leur apprend peut-être un peu la géographie. Certains ne connaissaient pas le col de l'Iseran par exemple".

La récompense : les huit premiers à la dictée pourront accéder au village départ, le 26 juillet. Une belle perspective pour les sportifs en herbe : "J'aime bien le Tour de France, les coureurs et faire du vélo", lance un jeune écolier. L'autre but de l'opération : amener les jeunes à s'intéresser au cyclisme. Cette année, près de 17 000 enfants ont participé à cette dictée dans toute la France.

 

Sur le même sujet

Jean-Claude Daurat, président de la communauté de commune Ambert - Livradois Forez

Les + Lus