VIDÉO. "J'ai perdu la moitié de mes ruches" : face aux attaques récurrentes de frelons asiatiques, ils installent des pièges pour stopper la prolifération

durée de la vidéo : 00h01mn50s
En Savoie comme dans d'autres départements, le nombre de frelons asiatiques a augmenté ces dernières années. Plusieurs dispositifs, dont des pièges et des signalements, permettent de freiner la prolifération de ces insectes, véritables dangers pour le secteur apicole. ©FTV

En Savoie comme dans d'autres départements, le nombre de frelons asiatiques a augmenté ces dernières années. Plusieurs dispositifs, dont des pièges et des signalements, permettent de freiner la prolifération de ces insectes, véritables dangers pour le secteur apicole.

Roger Guetaz scrute, d'un regard las, ses ruches, dont certaines ont été détruites par le frelon asiatique : "Ça a fait du mal. Sur 14 ruches, j'en ai perdu sept. Soit la moitié", constate l'apiculteur de La Motte-Servolex, en Savoie.

Depuis plusieurs années, il a remarqué l'évolution du nombre de ces insectes, qui capturent les abeilles pour les donner à nourrir à leurs larves : "C'est catastrophique, ça fait 40 ans que je m'occupe de ce rucher et il va falloir recommencer à faire des essaims, explique-t-il avant de poursuivre : tous les collègues sont impactés. Je n'en connais aucun qui n'a pas rencontré de problème. Un copain a une trentaine de ruches. Sur les 30, il en a perdu 22."

"Les abeilles sont stressées, elles n'osent pas partir de la ruche. Quand je vois des frelons aux alentours, je viens avec une tapette et j'essaie de les tuer." Mais outre cette solution sommaire, Roger Guetaz peut aussi compter sur des pièges installés avec l'aide du Groupement de défense sanitaire (GDS) de Savoie.

Un danger pour le secteur apicole

Sur le département, particulièrement en proie aux frelons asiatiques, 1 100 pièges ont été installés. Roger Guetaz en a déjà constaté l'efficacité : "En un mois, j'en suis à 36 frelons."

Le principe du mécanisme est simple : "Ce sont des pièges sélectifs. Ils ne capturent que les frelons asiatiques. Si un autre insecte rentre dedans, il peut s'échapper par des trous plus fins", raconte Yves Bonnivards, animateur et coordinateur du GDS.

"La période de piégeage est compris entre le 15 mars et le 15 mai. C'est la période au cours de laquelle les fondatrices des frelons asiatiques sortent de leur période de dormance. Leur but, pendant cette période, est de fonder des nids primaires. On essaye donc de les capturer à ce moment-là, en les attirant avec des produits sucrés" à l'intérieur des pièges.

Depuis son arrivée dans les années 2000, le frelon asiatique est devenu un véritable fléau pour les abeilles. La prolifération de ces insectes est exponentielle en Savoie : le nombre de nids détectés est passé de 2 en 2018 à près de 600 en 2023. Et les conséquences peuvent être lourdes pour les apiculteurs : "Le frelon est un prédateur et un gros enjeu pour le secteur apicole. Les abeilles représentent environ 40 % de son régime alimentaire", explique Laëtitia Bugey, animatrice du GDS.

Elle ajoute qu'une autre solution est efficace pour lutter contre l'évolution des nids : la population est invitée à observer et signaler des nids afin de pouvoir les détruire. Ces signalements peuvent se faire sur le site internet du Groupement de défense sanitaire d'Auvergne-Rhône-Alpes.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité