Ski alpin : Gravement blessé en 2017, l'athlète de haut-niveau Valentin Giraud-Moine arrête sa carrière

Publié le Mis à jour le
Écrit par MS avec AFP
Valentin Giraud-Moine avait remporté la 2e place à Kitzbühel (Autriche) en janvier 2017, sur la légendaire Streif, la piste la plus redoutée au monde.
Valentin Giraud-Moine avait remporté la 2e place à Kitzbühel (Autriche) en janvier 2017, sur la légendaire Streif, la piste la plus redoutée au monde. © JEAN-CHRISTOPHE BOTT/EPA/Newscom/MaxPPP

Le skieur alpin Valentin Giraud-Moine ne disputera pas la Coupe du monde qui s'ouvrira dans quelques semaines. Gravement blessé en janvier 2017, il a annoncé ce mercredi 7 septembre qu'il avait décidé de mettre un terme à sa carrière.

Le skieur alpin Valentin Giraud-Moine, spécialiste de descente, a annoncé mercredi qu'il mettait un terme à sa carrière. Après une grave blessure en janvier 2017, il  n'avait jamais pu retrouver son meilleur niveau.

Valentin Giraud-Moine âgé de 29 ans, s'était révélé avec un podium sur la descente de Kvitfjell (Norvège) en 2016 (2e) puis surtout avec sa 2e place à Kitzbühel (Autriche) en janvier 2017, sur la légendaire Streif, la piste la plus redoutée au monde.

Six jours plus tard, il avait connu une chute effroyable à pleine vitesse à Garmisch (Allemagne), le laissant avec une luxation et des lésions multi-ligamentaires sur les deux genoux à 25 ans.

malgré toute ma patience et mes efforts, je n'ai jamais réussi à retrouver mes capacités physiques et mentales

Giraud-Moine était revenu sur le circuit en novembre 2018 mais il n'a jamais pu retrouver son meilleur niveau, peinant à se maintenir en Coupe du monde depuis.

"La décision a été très compliquée à prendre. Bien sûr qu'au fond de moi j'aurais aimé continuer à faire de la descente sur les plus belles pistes du monde (...) Ces dernières saisons, malgré toute ma patience et mes efforts, je n'ai jamais réussi à retrouver mes capacités physiques et mentales, qui me permettaient de jouer les premiers rôles", écrit-il sur son compte Instagram.

 

"L'athlète ambitieux que je suis devenu est bien sûr amer du destin qui lui a été accordé et se demandera toujours comment cela aurait pu être sans Garmisch. Mais c'est mon histoire...", ajoute-t-il.

Dans un communiqué, la présidente de la Fédération Française de Ski, Anne-Chantal Pigelet Grevy, le directeur Technique National, Fabien Saguez ainsi que l’ensemble de l’encadrement sportif et administratif de la Fédération ont remercié l'athlète pour son parcours de haut-niveau et pour "l’état d’esprit et la ténacité dont il a fait preuve tout au long de ces années".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.