Ski alpin : les super-G des finales annulés, Pinturault et Vlhova se rapprochent de la victoire finale

Les super-G femmes et hommes des finales de la Coupe du monde de ski alpin prévus ce jeudi à Lenzerheide (Suisse) ont été annulés à cause de la météo, a annoncé la Fédération internationale de ski (FIS). Une bonne nouvelle pour Alexis Pinturault qui se rapproche encore un peu plus du titre final.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Après la neige de ces derniers jours, c'est à présent le brouillard qui a contraint ce matin la Fédération Internationale de Ski (FIS) et les organisateurs des finales de la coupe du monde de ski alpin à annuler les super-G femmes et hommes prévus à Lenzerheide en Suisse.

Lors des finales, une course ne pouvant être reportée, cette décision pourrait faire les affaires des deux skieurs en tête des classements généraux, le français Alexis Pinturault et la Slovaque Petra Vlhova.

"C'était une longue journée, je ne m'attendais pas spécialement à l'annulation. Lenzerheide a l'air d'avoir un climat particulier ! La piste n'était pas terrible à la reconnaissance, mais elle restait honnête", a indiqué le Français au téléphone à plusieurs médias après l'annulation des courses hommes et femmes à cause du brouillard.

Au lendemain de l'annulation de la descente, l'absence de super-G lui permet de conserver sans courir 31 points d'avance au classement général sur le Suisse Marco Odermatt, spécialiste de vitesse. Avec un géant et un slalom à courir samedi et dimanche (la victoire vaut 100 points), deux disciplines dont il est spécialiste, les chances de Pinturault de remporter le gros globe ont subitement augmenté.

"Je n'ai pas envie de dire que c'est une bonne nouvelle, mais ça fait plus mes affaires à moi qu'à d'autres (...) Je m'attendais à ce que Marco prenne la tête en vitesse", a-t-il commenté. "Ce week-end ce sera toujours le même état d'esprit, attaquer, faire mon meilleur ski. En géant tout est possible, ce sera une belle bagarre", a-t-il ajouté alors qu'il se battra contre le Suisse également pour le petit globe de la spécialité.