Cet article date de plus de 5 ans

SNCF Réseau dresse un constat préoccupant des petites lignes régionales

Un rapport de "SNCF Réseau" commandé par l'ancienne majorité au Conseil régional dresse un diagnostic préoccupant de l'état des petites lignes ferroviaires en Auvergne-Rhône-Alpes et pose la question de leur pérennité, faute d'investissements conséquents.         
Le constat de SNCF réseau, effectué pendant le second semestre 2015, est on ne peut plus clair : "En l'absence d'investissements à court terme , une baisse progressive de la performance des lignes , voire une suspension de l'exploitation dès 2016 pour certaines sections sont à envisager. "L'effort financier qui devrait être consenti est évalué à 765 millions pour la décennie ,soit  plus de 200 millions que l'effort constaté sur la décennie précédente.

Le rapport cite ainsi plusieurs lignes dont l'avenir immédiat apparaît plutôt incertain :

        - Lyon Paray-le-Monial dans sa section Chauffailles -Lozanne
        - St Etienne- Clermont dans sa section Thiers -Montbrison 
        - St Etienne- Le Puy-en-Velay dans sa section St Etienne -Firminy
        -Clermont Ferrand - Ferrand/Mont-Dore dans sa section Volvic - Mont Dore 

Et encore n'évoque-t-on ici que des suspensions d'exploitation.  D'autres petites lignes devraient aussi connaître "une réduction de la performance des circulations", ce qui signifie un allongement des temps de parcours, une désaffection progressive et donc à plus ou moins long terme, une fermeture de la ligne. C'est le cas notamment de la ligne Bourg -Oyonnax-St Claude  dans sa partie Oyonnax-Dortan ou la ligne Clermont -Volvic.

SNCF réseau dresse par ailleurs un état alarmant de l'état de certains portions de lignes avec des systèmes de signalisation obsolètes, des ouvrages d'art qui nécessitent des travaux lourds."S'agissant de la sécurité des circulations ,ces investissements seront impératifs" souligne  la SNCF.    

La SNCF qui globalement établit un phénomène de vieillissement accéléré : "Le réseau ferré perd de sa substance, il vieillit plus vite que les capacités du système à financer et à réaliser des travaux".Tout en expliquant : "la nouvelle trajectoire financière de SNCF Réseau impose dorénavant la mise en place systématique de cofinancements avec une implication forte des partenaires" .Une façon d'interpeller la région sur les moyens fianciers qu'elle même est prête à mobiliser pour maintenir en état ces lignes vouées à disparaître, faute d'entretien.    
durée de la vidéo: 01 min 28
Peztites lignes : le constat préoccupant de SNCF réseau
      








  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie fusion des régions