Cet article date de plus de 5 ans

Snowboard. Le médaillé olympique Paul-Henri De Le Rue met un terme à sa carrière

Ce vendredi 9 octobre, le médaillé olympique de snowboard Paul-Henri De Le Rue, 31 ans, a annoncé avoir décidé de prendre sa retraite sportive afin de se consacrer à ses nouvelles activités de conférencier et de coach mental.
© AFP
Après trois jeux Olympiques d'hiver (2006, 2010, 2014), ponctués par une médaille de bronze à Turin en 2006 et une remarquable 4e place à Sotchi en 2014, un mois après une grave chute, Paul-Henri De le Rue a décidé de sortir de "sa zone de confort".

"J'ai réussi deux Olympiades sur trois. J'ai réalisé mon rêve de gosse en vivant de ma passion. J'ai maintenant besoin de renouveau dans ma vie", a-t-il confié par téléphone. D'abord tenté par l'idée de disputer les prochains Jeux d'hiver à Pyongyang en 2018, le natif de Saint-Lary Soulan a préféré arrêter au bon moment.

"J'ai considéré que la performance sportive n'était plus mon objectif prioritaire et qu'à partir de ce moment-là, j'avais très peu de chances de devenir champion olympique. Et puis je n'ai plus le droit de retomber dans le coma", a-t-il déclaré. En janvier 2014, lors d'une course de Coupe du monde en Andorre, dans son massif des Pyrénées, le champion avait chuté sur le dos et la tête et avait été placé dans un coma artificiel.

Déjà coach mental pour les jeunes de son club de ski, "Polo" (son surnom dans le milieu du snowboard) souhaite à présent partager son expérience sous la forme de "conférences d'intelligence émotionnelle". "Je n'ai jamais été le meilleur techniquement ni physiquement dans mon sport mais j'ai presque toujours su faire de mes émotions un levier de performance", explique-t-il.

Diplômé d'État de ski, il ne va pas pour autant quitter le monde de la glisse qu'il connaît tant, son frère aîné, Xavier, est lui-même double champion du monde de snowboard. Il organise déjà depuis 2012 des séjours de freeride dans les Pyrénées.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport