En Suisse, près de 50 000 manifestants réclament des mesures contre le changement climatique

Les manifestants étaient plus d'un millier à Genève. / © Fabrice COFFRINI / AFP
Les manifestants étaient plus d'un millier à Genève. / © Fabrice COFFRINI / AFP

La Grève pour le climat rencontre un fort écho en Suisse où des dizaines de milliers de manifestants ont encore défilé, samedi, pour la défense de l'environnement.

Par M.D. avec AFP

Quelque 50 000 personnes se sont mobilisées sur l'ensemble de la Confédération helvétique, ce samedi 6 avril, pour réclamer des mesures contre le changement climatique. Elles étaient 15 000 à Zurich et 8 à 9 000 dans la capitale, Berne, ou à Lausanne.

A Genève, les manifestants étaient moins nombreux que lors des mobilisations précédentes. Entre 1 200 et 1 500 personnes y ont marché pour la défense de l'environnement. Le mouvement Grève du climat, lancé par la jeune militante suédoise Greta Thunberg, a rencontré un écho important en Suisse.
 
Les jeunes se sont mobilisés à plusieurs reprises et en nombre pour suivre son appel. L'une des principales revendications : réclamer des émissions nettes de gaz à effet de serre nulles d'ici 2030 en Suisse ou la proclamation d'un état d'urgence climatique.

"Nous ne voulons pas arrêter notre mouvement tant que nos revendications n'ont pas été entendues, tant que nous n'avons pas obtenu des résultats concrets", a expliqué Laurane Conod, membre du comité d'organisation de la manifestation genevoise, tout en reconnaissant le risque "d'une certaine lassitude".
 

A Lausanne, les manifestants ont planté un "arbre à rêves", en face d'un des bâtiments historiques de la ville, le Palais de Rumine, avec l'intention d'organiser une veillée autour de ce pommier, décoré de petits messages. "Fuck me not the climate", "sauvez le climat SVP, c'est la dernière fois qu'on vous le demande poliment", ou encore "Utopiste debout" pouvait-on lire sur les pancartes portées par les manifestants à Lausanne.

 

Sur le même sujet

Le CART, épisode 4

Les + Lus