Cet article date de plus de 3 ans

Les Suisses ne connaissent pas la crise et restent les plus riches du monde

Selon une étude publiée ce mardi 14 novembre 2017 par Crédit Suisse, les ménages suisses sont toujours les plus riches du monde. La fortune par habitant dépasse en moyenne les 530 000 dollars. La crise de 2007 n'est plus qu'un lointain souvenir.
© Pixabay.
La richesse des ménages au niveau mondial s'est accrue de 6,4% entre mi-2016 et mi-2017, selon une étude publiée ce mardi 14 novembre 2017 par Credit Suisse, soulignant que la fortune globale avait augmenté de 27% sur dix ans. Cette hausse est attribuable principalement aux gains sur les marchés d'actions qui ont sensiblement augmenté depuis la crise de 2007, selon cette étude que mène chaque année Credit Suisse, le numéro deux du secteur bancaire helvétique, rappelant que les actifs financiers avaient alors été les plus touchés.

La Suisse reste le pays où la fortune par habitant est la plus élevée, avec un patrimoine évalué en moyenne à 537.599 dollars. Le pays compte pour 1,7% du groupe des 1% de personnes en tête de la richesse mondiale, alors que la Suisse ne représente que 0,1% de la population mondiale.  

Les ménages américains ont quant à eux été parmi les principaux bénéficiaires de la reprise des marchés d'actions, les Etats-Unis représentant à eux seuls environ la moitié de la hausse des richesses observées sur douze mois. Le patrimoine des ménages américains a progressé sans discontinuer depuis 9 ans, leur patrimoine étant évalué en moyenne à 388.585 dollars par adulte mi-2017. La fortune du pays est estimée à 93.600 milliards de dollars, soit 33% de la richesse mondiale, réunissant le plus grand nombre de très grosses fortunes détenant plus de 1% de la richesse mondiale. Le pays compte 43% des millionnaires de la planète.

En Chine, la richesse des ménages a augmenté de 6,3% entre mi-2016 et mi-2018, et s'est accrue de 6,4% en Europe, l'Allemagne, la France, l'Italie et l'Espagne se classant parmi les dix pays affichant les principales progression en termes absolus.

Le Royaume-Uni a lui rebondi après avoir flanché l'an passé suite au référendum sur la sortie de l'Union Européenne qui avait fait dégringoler sa monnaie, mais "les perspectives demeurent incertaines", a pointé les économistes de Credit Suisse.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
suisse international économie crise économique