• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le team moulinois Viltaïs contraint d'abandonner

 Team Viltaïs : David Laplane et ses mécaniciens dans le stand / © DR
Team Viltaïs : David Laplane et ses mécaniciens dans le stand / © DR

A moins de 6h de l'arrivée, alors que la Yamaha 333 du team Moulinois Viltaïs pointait 5e au scratch des 24h du Mans, et 1er en superstock, un problème mécanique les a contraint à abandonner. Une grosse déception, mais de belles promesses d'avenir.

Par Claude Fallas

Jusqu'à 9h30, dimanche 10 avril, tout allait bien, voire même très bien pour le team moulinois Viltaïs aux 24h du Mans. Après de bons essais, après un départ en 12e position samedi à 15h, après une lente mais inexorable remontée au classement pour arriver 5e au scratch et 1er en superstock à 5h39 de l'arrivée, la mauvaise nouvelle est tombée pour le team : la Yamaha 333 est au box pour problèmes mécaniques, et n'en ressortira pas. 

On y croyait... Mais c'est le jeu. On était bien, les pilotes au top, les mécaniciens géniaux, une équipe au top. On a...

Posté par Yamaha Viltaïs Experience sur dimanche 10 avril 2016






Une nouvelle qui sonne bien sûr l'arrêt de la corse pour les Moulinois, mais aussi une grosse déception pour cette équipe qui y a cru toute la nuit. Sur les réseaux sociaux, le team a raconté sa course depuis le signal de départ, partageant les bons moments et les petits déboires, jusqu'à l'abandon. 
24 heures du Mans moto 2016 - à travers le froid et la nuit....

En route vers l'aube, à travers le froid et la nuit...Yamaha RacingYamaha Motor EuropeYamaha Motor FranceYamaha Viltaïs ExperienceLa Montagne Moulins24 Heures MotoFIM Endurance World Championship EWCMichelin

Posté par Yamaha Viltaïs Experience sur samedi 9 avril 2016



Pour le team Viltaïs, les essais avaient été très concluants. 

Lors de la première journée d'essais, les hommes de Yannick Lucot avaient conclu leur prestation par une troisième place au classement Superstock. A l’issue de la deuxième et ultime journée d’essais qualificatifs, le team basé à Moulin, dans l’Allier, a réitéré exactement le même exploit. Des trois pilotes engagés sur la Yamaha YZF-RI numéro 333, c’est le jeune Nicolas Salchaud qui s’est montré le plus véloce. Il signe un très bon chrono de 1.39.795 mais ne devance que légèrement ses deux coéquipiers. Ces derniers restent au contact puisque Olivier Depoorter effectuera son tour le plus rapide en 1.40.243 tandis qu’Axel Maurin réalise un temps de 1.40.937..

Tous les espoirs semblaient permis

A l’issue de la deuxième et dernière séance d’essais qualificatifs aux 24 Heures Motos du Mans, la Yamaha Viltaïs Expérience confirmait donc son statut de prétendant à la victoire en Superstock. La Yamaha numéro 333 s’élançait donc samedi de la 12e place (3e de la catégorie SST) sur la grille de départ.

David Laplane, chef mécanicien du team, tire un bilan très positif de ces deux journées d’essais où les
concurrents ont rencontré à peu près toutes les conditions météorologiques possibles : "Nos pilotes savent maintenant comment être performants partout. A nous d’assurer la partie technique pour rendre la Yamaha YZF-R1 au top de la fiabilité. Et de continuer à assurer des arrêts éclairs dans les stands car nous sommes un des teams Superstock les plus performants dans ce domaine. Cette année, Yamaha Viltaïs Expérience fait appel à une nouvelle promotion de jeunes mais ils s’entraînent très dur depuis le début de la semaine.
Il peut y avoir des conditions très changeantes pendant la course. Nous devrons alors effectuer de nombreux
changements de roues. Il faut donc être au top aussi sur ce poste."


Sur le même sujet

Les vignobles du Puy-de-Dôme souffrent de la sécheresse

Les + Lus