Tourisme de montagne : le gouvernement veut "faciliter" une saison de ski qui s'annonce "très bonne"

Un an après la fermeture imposée aux remontées mécaniques en raison de la crise sanitaire, les professionnels du tourisme de montagne anticipent une "bonne" voire "très bonne saison" de ski, que le gouvernement souhaite faciliter a indiqué le secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

 "On voit bien en parlant avec les acteurs qu'ils s'attendent à une bonne saison, voire une très bonne saison, puisqu'on a été hélas privés des sports de glisse depuis mars 2020", a-t-il déclaré à la presse ce lundi 20 septembre  au sortir d'une visioconférence avec des organismes du secteur: Association nationale des élus de la montagne, Ecoles du ski français, Domaines skiables de France, Atout France, Alliance France Tourisme, Régions de France...

"Certains d'ailleurs pensent qu'on pourrait aller vers une saison historique, avec un effet de rattrapage: tout ça doit s'organiser et se préparer", a-t-il ajouté, faisant valoir que la situation sanitaire "s'est largement améliorée" en France et que le taux de couverture vaccinale est "très important".


Un travail interministériel est en cours sur les modalités pratiques de la saison de ski 2021/22, comme la possibilité pour les pharmaciens de "convertir les certificats de vaccination reconnus par l'Europe en QR code et en pass sanitaire" pour faciliter la venue des clientèles étrangères, a-t-il rapporté, tandis que le budget consacré par Atout France à la promotion des montagnes françaises a été triplé, de 600.000 euros à 2 millions d'euros.


Par ailleurs, un projet de loi pour proroger le pass sanitaire au-delà du 15 novembre est en cours d'élaboration et doit être présenté le 13 octobre en Conseil des ministres, selon Matignon, et "les promesses d'embauche pour les saisonniers récurrents doivent être faites autour de la mi-octobre: j'estime que nous devons leur apporter des réponses sur la façon d'organiser la saison, dans la première quinzaine d'octobre", a affirmé M. Lemoyne. 

 Quelque "650 millions d'euros ont été décaissés" par l'Etat pour indemniser les remontées mécaniques, a encore précisé le secrétaire d'Etat, en soutien au secteur du tourisme de montagne en hiver, qui représente 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 120.000 emplois directs pour les 325 stations de France, qui accueillent 10 millions de touristes dont un tiers en provenance de l'étranger. 
   

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne stations de ski économie tourisme