Tourisme en montagne : la réservation des gîtes explose dans les Savoie pour ces vacances de Toussaint "prometteuses"

Publié le
Écrit par France 3 Alpes

Ces vacances s'annoncent prometteuses pour le tourisme dans les Savoie avec des taux de réservation assez remarquables pour les gîtes de montagne. Les professionnels sont confiants mais restent vigilants, comme l'explique Michaël Ruysschaert, directeur de l'agence Savoie Mont-Blanc.

"C'est une tendance qui se dessinait déjà depuis quelques années, mais la pandémie a en effet accéléré le phénomène et confirmé l'attrait de la clientèle pour des hébergements en pleine nature, où ils sont libres et autonomes", confirme Michaël Ruysschaert, directeur de l'agence Savoie Mont-Blanc.

Les gîtes affichent cette année des taux de réservation assez exceptionnels pour ces vacances de la Toussaint avec un succès étonnant en Savoie, et notamment en Chartreuse. Certains ne désemplissent pas avec des clients qui se croisent, comme dans le petit village de Corbel, 162 habitants. Il y a une dizaine d'années, des greniers ont été transformés pour recevoir du public. Aujourd'hui, il faut compter près de 500 euros la semaine pour venir se reposer ici. Beaucoup de vacanciers viennent à la dernière minute.

Evelyne Philippe, gérante du gîte Les Cordelines n'en revient pas elle-même : "D'habitude, en intersaison, on a des réservations pour quelques week-ends par-ci par-là. Cette année, en septembre, octobre, novembre, c'est pratiquement plein. C'est une saison pour nous exceptionnelle".

Dans la centrale de réservation des gîtes de France en Savoie, 1 900 adresses sont proposées, des hauts sommets jusqu'aux vallées. Pour ces vacances, le taux de remplissage est proche des 60 %. Une progression constante depuis quelques années : plus 17 % par rapport à 2019, plus 30 % par rapport à l'an dernier. Bref, les gîtes ont la cote.

Cécile Curtet, responsable du service commercial des Gîtes de France Savoie, attribue tout de même ce succès grandissant à l'effet Covid : "Il y a clairement une envie de prendre l'air, de faire un break. D'autant qu'à l'automne, la météo est encore clémente et que les tarifs sont plus attractifs", a-t-elle constaté.

La crise sanitaire plane toujours

Michaël Ruysschaert

 

Ces taux de réservation offrent un bol d'air aux acteurs du tourisme "qui sont confiants mais restent vigilants", commente Michaël Ruysschaert, directeur de l'agence Savoie Mont-Blanc. "La crise du Covid a particulièrement affecté l'économie de montagne, il semblerait que la clientèle étrangère, notamment britannique, selon nos dernières informations, serait de retour".

"Nous restons aussi attentifs aux mesures sanitaires qui peuvent être annoncées par le gouvernement qui, nous l'espérons, sera attentif à la situation du tourisme".

L'agence Savoie Mont-Blanc a d'ailleurs réalisé un sondage auprès de ses clients et posé une seule question : en cas de pass sanitaire obligatoire pour les remontées mécaniques, quelle serait votre réaction ? "Seuls 5% d'entre eux ont répondu qu'ils annuleraient leur séjour", assure Michaël Ruysschaert.