Des troncs de châtaigniers pour "retenir" la montagne à Saint-Pancrasse, en Isère

Depuis début juin, l'Office National des Forêts (ONF) de l'Isère jongle avec la pluie. Difficile d'avancer dans les travaux d'aménagement de la forêt Domaniale du Boutat, à Saint-Pancrasse. Il s'agit de freiner l'érosion grâce à des troncs de châtaigniers. 

Depuis le 6 juin, les moteurs grondent dans la forêt Domaniale du Boutat. L'ONF construit une "retenue" qui servira à récupérer les amas de terre et de roche, qui dévalent des pentes du vallon. Avec les hivers doux de ces dernières années, les multiples épisodes de gel et dégel, la roche se désagrège à grande vitesse. Il faut donc y remédier.

Cette retenue ne sera pas faite en béton, mais en bois imputrécible. Pour la construire, il faut donc déplacer des dizaines de troncs de châtaignier, et les héliporter. Un travail rapide mais précis, où tous les gestes sont millimétrés. "Nous faisons attention aux charges qui doivent toujours peser entre 700 et 800kg. Au-delà, l'hélicoptère ne pourra pas les soulever", explique Pierre-Marie Picard, le chef d'équipe restauration terrains de montagne - ONF. 

Plus écologique, cet ouvrage en bois est aussi plus contraignant: "C'est plus rapidement monté, mais il faut que le bois soit scié à temps, qu'il soit écorcé et que l'on puisse l'apporter sur place (...) Le béton est plus facile à travailler mais comme ce procédé est nouveau, nous n'avons pas encore toutes les techniques. Nous allons les développer", rajoute Pierre-Marie Picard. Si le ciel se décide enfin à être plus clément, le chantier devrait s'achever dans 3 semaines.

Reportage Jean-Christophe Solari, Grégory Lespinasse et Mélanie Ducret

Intervenant: Pierre-Marie Picard, Chef d'équipe restauration terrains de montagne - ONF