Un effectif renouvelé et des ambitions pour le Team Pro Immo Nicolas Roux

La victoire de Sylvain Georges (Team Pro Immo Nicolas Roux) dans la 2e étape du Tour du Jura 2015. / © MaxPPP
La victoire de Sylvain Georges (Team Pro Immo Nicolas Roux) dans la 2e étape du Tour du Jura 2015. / © MaxPPP

La Team Pro Immo Nicolas Roux a vécu une belle année 2015 mais doit faire face au revers de la médaille. Quatre coureurs ont quitté l’équipe auvergnate pour passer professionnels et c’est sans eux que la formation cycliste dans sa version 2016 vient d’être présentée.

Par Stéphane Moccozet

Cyclisme : le Team Pro Immo Nicolas Roux à l'aube d'une nouvelle saison
La Team Pro Immo Nicolas Roux a vécu une belle année 2015 mais doit faire face au revers de la médaille. Quatre coureurs ont quitté l’équipe auvergnate pour passer professionnels et c’est sans eux que la formation cycliste dans sa version 2016 vient d’être présentée. Intervenants : Yolan Sylvestre (Coureur Team Pro Immo), Maxime Le Lavandier (Coureur), Nicolas Chadefaux (Directeur technique), Nicolas Roux  - Reportage de Charline Coca, Arthur Jones. Montage d
Florent Pereira (Roubais-Lille Métropole), Martin Laas (Delko Marseille-Provence KTM), Mihkel Räim (Cycling Academy Team) et Rémi Cavagna (Klein Constantia) partis vers un destin professionnel, l’équipe cycliste auvergnate Team Pro Immo Nicolas Roux a dû recruter à l’issue d’une belle saison.
 
Cinq jeunes cyclistes ont rejoint les rangs de la formation auvergnate qui a trusté les podiums avec pas moins de 43 victoires en 2015. L’équipe qui évolue en Nationale 1 a eu peu de mal à convaincre tant sa réputation de « fabrique de champions » la précède. En quittant le CC Etupes pour rejoindre Cournon-d’Auvergne, Maxime Le Lavandier sait qu’il peut écrire sous ce maillot les premières lignes d’une belle histoire sportive. « Mon ambition, c’est de gagner le plus de courses possible, que l’équipe fasse aussi bien que l’an dernier », affirme la jeune recrue de 23 ans, « et peut-être aussi devenir professionnel à la fin de l’année ».
 

Des vélos « électriques » à 15 000 euros pièce

Pour être à la hauteur de ses ambitions sportives, le Team Pro Immo Nicolas Roux a équipé ses coureurs de vélos BMC. Les leaders (Sébastien Fournet-Fayard, Sylvain Georges et Pierre Bonnet) ont même droit à un petit traitement de faveur puisque leurs montures sont en partie électriques ! « Nous avons une batterie dans la tige de selle qui alimente les dérailleurs », explique Nicolas Chadefaux, le directeur technique, pas peu fier de présenter ces « petits bijoux » qui pèsent moins de 7 kilos mais 15 000 euros pièce !


Sur le même sujet

Les + Lus