Une journée noire sur la route des vacances

Le record de près de 1.000 km de bouchons atteint l'an dernier sera-t-il battu? Ce samedi de chassé-croisé des vacanciers est annoncé comme la pire journée de l'été sur les routes, avec déjà près de 400 km de retenues à 09H00 selon Bison Futé. Sur l'A71, on attend près de 3000 voitures par heure.

Comme d'habitude, les principales difficultés se concentrent sur l'autoroute du soleil, pour traverser Lyon et au sud de la 2e agglomération de France, avec 50 km de bouchons au niveau de Valence.

Il faut ainsi 2h40 pour faire Lyon-Orange (Vaucluse), contre 1h40 en temps normal. Des mesures traditionnelles de régulation du trafic avec abaissement de la vitesse sont en place. Et plus que jamais la prudence est de mise car des averses et orages sont attendus dans tout le sud-est de la France.

D'importantes difficultés surviennent également vers la côte atlantique sur l'A10 notamment au sud de Bordeaux; ou en direction des massifs de l'Auvergne sur l'A71 avec une circulation en accordéon sur près de 40 km entre Orléans et Clermont-Ferrand (sens nord-sud). En région parisienne, une fois n'est pas coutume, Bison Futé ne voyait en revanche "aucune difficulté particulière".

Drones au-dessus des capots

Sur l'A7, que les automobilistes ne soient pas surpris s'ils croisent un drone. Vinci Autoroutes, qui exploite la plupart des grands axes du sud et de l'ouest de la France, expérimente avec la société de télécommunication par satellites Eutelsat "des prises de vues via des drones pour un suivi en direct et en continu des conditions de circulation" en vallée du Rhône. La société Live Drone retransmettra donc en direct sur internet les images au
niveau "de l'échangeur autoroutier A7/A9 d'Orange, principal noeud autoroutier de la vallée du Rhône". Pour ceux qui pourraient reporter leur départ en vacances, Bison Futé recommande de partir plutôt dimanche même s'il y aura "encore des bouchons, notamment en vallée du Rhône, sur l'autoroute A10 en région Centre et sur l'autoroute A13 en Normandie".

Et quoi qu'il en soit, il déconseille formellement de rouler "durant toute la journée du samedi" jusqu'à 18H00. Ceux qui sont déjà partis doivent penser à marquer des pauses car, selon une étude publiée samedi par l'Association françaises des sociétés d'autoroutes, la somnolence y reste la principale cause de mortalité, à l'origine de près d'un tiers (29%) des accidents mortels ces cinq dernières années.

Pic attendu à la mi-journée

Les difficultés avaient commencé dès vendredi avec plus de 550 kilomètres de bouchons au plus fort du trafic. L'an dernier le chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens avait provoqué, la journée du samedi peu avant 13H00, un pic record de près de 1.000 km de bouchons (994 km exactement), équivalant à une liaison Lille-Biarritz totalement embouteillée. Dans le sens des retours, la journée sera orange samedi et verte dimanche. Une grosse affluence est également attendue dans les gares et les aéroports. Rien qu'à Roissy, en banlieue parisienne, entre 220.000 et 230.000 passagers se croiseront chaque jour du week-end, soit une des plus grosses fréquentations de l'année, selon une source aéroportuaire.

Côté rail, la SNCF s'apprête à accueillir sur le week-end près de 1,3 million de passagers dans les TGV et 200.000 sur les lignes inter-cités. Dans les gares parisiennes, plus d'un million de montées et descentes dans les trains sont attendues.