• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Urgence à Montluçon, les réserves d'eau en baisse

L'agglomération de Montluçon va-t-elle manquer d'eau ? La question se pose sérieusement aujourd'hui selon les élus. L'eau vient du Cher et le débit de la rivière est régulé grâce au barrage de Rochebut, dont le niveau est en forte baisse à cause de travaux et du manque de pluie.

Par Pauline Sauthier, avec Christian Darneuville

Rarement le niveau d'eau du Cher a été si bas. La rivière alimente principalement les villes de Montluçon, Désertines et Saint-Victor.  A partir du point de captage de l'usine d'eau potable du Gour du Puy, on compte 23 500 abonnés.

C’est le débit qui pose problème. Il devrait être au minimum de 1,3 m3 par seconde, il n’y en a que 0,8 m3 / seconde annoncé. Ce débit est directement lié à l'activité du barrage hydroélectrique de Rochebut, plus haut sur le Cher. Un barrage dont le niveau est aujourd'hui très bas en raison du manque de précipitations et de travaux effectués par EDF qui ont nécessité de relâcher beaucoup d'eau.
 
Une baisse de débit qui remet à l'ordre du jour la problématique de la sécurisation de l'alimentation en eau de l'agglomération montluçonnaise.
Urgence à Montluçon, les réserves d'eau en baisse
L'agglomération de Montluçon va-t-elle manquer d'eau ? La question se pose sérieusement aujourd'hui selon les élus. L'eau vient du Cher et le débit de la rivière est régulé grâce au barrage de Rochebut, dont le niveau est en forte baisse à cause de travaux et du manque de pluie.
 
A la demande d'EDF, une réunion des services de l'Etat est prévue en urgence. Le maire de Montluçon annonce son intention d'en appeler au Préfet, aux ministres et jusqu'au Président de la République.

Sur le même sujet

concours du bûcheron aux 7 Laux

Les + Lus