Variole du singe : le point sur l'offre vaccinale en Auvergne Rhône Alpes et l'épidémie qui poursuit sa progression

Publié le
Écrit par Silvie Boschiero .

En un mois, le nombre de cas de variole du singe a doublé, en Auvergne Rhône Alpes comme au plan national. Sur le territoire régional, on compte aujourd'hui près d'une vingtaine de centres de vaccination.

Sans flamber, la variole du singe poursuit une progression régulière. Selon les données de Santé Publique France, au 19 juillet 2022, 1453 cas confirmés étaient recensés en France, dont une centaine en Auvergne Rhône Alpes. Un mois plus tard, au 23 août, on recense  2 421 cas confirmés en France, dont 231 en Auvergne-Rhône-Alpes. Plus de 70% des cas ont été détectés dans le Rhône. Ils sont majoritairement bénins.

La vaccination reste fortement recommandée pour les populations à risque, en particulier les hommes multipartenaires ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), les personnes trans, les travailleurs du sexe et les professionnels des lieux de consommation sexuelle. Les personnes ayant des contacts avec des malades sont également incitées à se faire vacciner.

Où se faire vacciner ?

Depuis l'ouverture des premiers centres mi-juillet, l'offre vaccinale s'est élargie en Auvergne Rhône Alpes. A ce jour, 18 centres de vaccination sont ouverts, répartis dans tous les départements. En fonction des besoins, d'autres centres pourraient ouvrir dans les semaines à venir. Toutes les informations et coordonnées des centres sont accessibles sur le site internet de l'ARS Auvergne Rhône Alpes.

Un dispositif d’écoute spécifique a été créé pour répondre aux questions suscitées par la variole du singe. Une ligne téléphonique, Monkeypox Info Service est accessible tous les jours de 8h à 23h, au numéro vert 0801 90 80 69 (appel et services gratuits, anonymes et confidentiels).

Ce dispositif fait également le point sur les mesures de protection, les symptômes et les traitements de la variole du singe ou encore oriente les patients vers les dispositifs de prise en charge.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité