Vaulx-en Velin : démantèlement d'un réseau de drogue qui opérait les "go-fast" à moto

4 hommes ont été arrêtés par la brigade anti-gang de Lyon après l'interception, jeudi à Dijon, d'un go-fast qui rapatriait de la drogue du nord de l'Europe ... à moto. 5 kg de cocaïne, 2kg d'héroîne ont été saisis ansi que 100 000 euros chez un commanditaire présumé du trafic à Vaulx-en-Velin     

© Prisme
La brigade de recherche et d'intervention et l'anti-gang viennent de démanteler un important trafic de drogue entre le nord de l'Europe et l'agglomération lyonnaise au terme d'une enquête qui aura duré un an. Dans son édition d'aujourd'hui , le journal "Le Progrès" révéle les dessous de l'affaire avec une enquête approfondie de Richard Schittly.

Au départ des investigations , des filatures discrètes et des écoutes téléphoniques qui révélent un luxe de précautions de la part des personnes surveillées. Les trafiquants présumés communiquent peu et s'entourent de mystère dans leurs échanges. Un contexte de méfiance qui va finir par intriguer et mettre les policiers sur la piste d'un réseau structuré autour d'un membre éminent du milieu lyonnais, un ancien braqueur de 45 ans, installé rue de la Poudrette à Vaulx-en-Velin ...C'est chez lui que les policiers perquisitionneront vendredi et trouveront 100 000 euros en liquide ainsi que des bijoux enterrés. Sans que leur propriétaire puisse justifier de leur provenance .

Le réseau rapatriait de la drogue entre les Pays Bas et Lyon par petites quantités ... à moto . Le motard, âgé de 44 ans, a été intercepté jeudi sur une aire d'autoroute près de Dijon alors qu'il transportait 7 kilos de drogue dans son topcase, 5 kilos de cocaïne et 2 kilos d'héroïne. Ici, plus de go-fast conventionnel, plus de grosses cylindrées voyantes roulant à toute allure, escortées par d'autres voitures pour ouvrir la voie. La moto, chargée du transport de stupéfiants, traversait l'Europe du Nord et filait seule sur l'autoroute pour ne pas éveiller les soupcons.

4 hommes ont été finalement arrêtés et placés en garde à vue. Deux d'entre eux sont déférés devant la justice aujourd'hui.   
  

      
        
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société police sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter