• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

VIDEO. ASM Clermont Auvergne-LOU Rugby : tous les essais de la demi-finale

Baptiste Couilloud (LOU Rugby) au cours de la rencontre entre ASM Clermont Auvergne et le LOU Rugby au cours de la demi-finale du TOP 14, au Matmut Atlantique à Bordeaux. / © Maxime JEGAT/MAXPPP
Baptiste Couilloud (LOU Rugby) au cours de la rencontre entre ASM Clermont Auvergne et le LOU Rugby au cours de la demi-finale du TOP 14, au Matmut Atlantique à Bordeaux. / © Maxime JEGAT/MAXPPP

L’ASM Clermont Auvergne a décroché son billet pour la finale de Top 14 en battant le LOU Rugby (33-13), dimanche 9 juin à Bordeaux. Retour en vidéo sur ce match de demi-finale.
 

Par AFP

Sans grande surprise, l’ASM Clermont Auvergne s’est imposée à Bordeaux face au LOU Rugby (33-13), dimanche 9 juin, en demi-finale de Top 14. Clermont a en grande partie bâti sa qualification pour la finale sur la domination outrageuse de sa mêlée fermée, qui lui a permis de se dégager et marquer. Si une tel ascendant dans ce secteur-clé du rugby est assez rare dans un match de saison régulière, il l'est encore bien davantage en phase finale.

Comme les Rouge et Noir la veille contre La Rochelle (20-6), les Clermontois, devant un Matmut Atlantique acquis à la cause de leurs bruyants supporters, ont construit leur succès, qui s'est dessiné un peu avant l'heure de jeu, grâce à la force de leurs gros bras, emmenés par le capitaine Fritz Lee et le vice-capitaine Sébastien Vahaamahina.
D'abord en gagnant la bataille des regroupements, secteur crucial en général et particulier face aux Lyonnais, qui ne connaîtront pas le bonheur d'une quatrième finale du championnat, après... 1931, 32, 33 (pour deux titres les deux dernières années).

Un an après son échec en demi-finale face à Montpellier (40-14), le LOU s'est montré un peu moins court, mais devra tout de même poursuivre sa progression, entamée depuis sa remontée dans l'élite en 2016.
L'équipe de Pierre Mignoni a donc d'abord perdu le bras de fer des rucks, son point fort avec la touche.
Quatre regroupements gagnés consécutivement ont ainsi permis aux Clermontois de surmonter l'essai de Liam Gill encaissé en début de match (10e), à sa conclusion et à son départ (coup de pied contré de Camille Lopez), pour mener 16 à 8 à la mi-temps.

Par deux pénalités de Greig Laidlaw (25 et 29) et un essai splendide, en première main derrière une touche, conclu par Damian Penaud en coin après des relais d'Alivereti Raka et d'Isaia Toeava (31).


Mêlée emportée


La première ligne auvergnate a passé la deuxième lame. En martyrisant son alter ego, pour récolter cinq pénalités jusqu'au carton jaune de Clément Ric (52e). Mignoni a eu beau changer dès la 46e minute ses deux piliers et son talonneur, rien n'y a fait.
Et Clermont, après une sixième pénalité en mêlée fermée, cette fois en supériorité numérique, a marqué son deuxième essai, de nouveau magnifique et en première main, à la suite d'une touche. Penaud a de nouveau été décisif, mais l'a offert cette fois, après avoir percé, à Raka (53).

23 à 8, match plié. Malgré une réaction du LOU (essai de Fourie, 68e), auquel a répondu à la dernière minute George Moala.

Moala et Wesley Fofana face à la paire de centres toulousaine Guitoune-Ahki, Raka et Penaud aux ailes contre Maxime Médard et Yoann Huget, Toeava-Kolbe à l'arrière, soit autant de duels alléchants samedi prochain, dans un Stade de France qui résonnera surtout des impacts entre les deux packs.
 
 

Le résumé du match

 


 

Sur le même sujet

Réaction du président de l'ACCA de Seyssinet-Pariset

Les + Lus