Vignette anti-pollution à Grenoble. Le rétropédalage de la Métro

Lundi 2 janvier, Yann Mongaburu, le président du SMTC à Grenoble affirmait que l'absence de vignette serait verbalisée en cas de restrictions de circulation lors des pics de pollution. Ce mardi, il affirme le contraire. La vignette ne serait donc pas obligatoire. Nous avons démêlé cette affaire.

© AFP
Obligatoire ? Verbalisée ? Vous ne comprenez plus rien à la vignette crit'air ? Il semble que la Métro de Grenoble soit également dans le brouillard. 

Interrogé ce lundi par l'une de nos équipes, Yann Mongaburu affirmait qu'en cas de restrictions de circulation au bout de 5 jours de pic de pollution, les voitures ne possédant pas de vignette crit'air seraient verbalisées. Les conducteurs devraient payer une amende de 35 €. Le tarif de cette amende serait plus élevé, si en plus de l'absence de vignette la voiture n'était pas autorisée à circuler.

Une affirmation étonnante allant à l'encontre des précédentes explications données par la Métro de Grenoble que nous avions relayé.

Mais face à vos réactions, ce mardi 3 janvier, le président de la SMTC revient sur ses affirmations : "pour le moment, il n'y a pas d'obligation à avoir la vignette crit'air. À ce jour, l'arrêté de la préfecture de l'Isère prévoit une verbalisation, mais uniquement pour les voitures ne possédant pas de vignettes et non autorisées à rouler. Une obligation a été évoquée lors du Conseil des ministres exceptionnel qui s'est tenu le 10 décembre à Paris. Mais pour le moment, aucun décret ministériel ne rend obligatoire cette vignette. D'après la ministre de l'Écologie, ce décret devrait être mis en place lors de la première quinzaine de janvier."

Avoir la vignette crit'air collée au pare-brise n'est donc pas une obligation pour l'instant. Seul un décret ministériel pourrait la rendre obligatoire.

Ce qui fait foi avant tout, c'est la carte grise 


Une information confirmée par la préfecture de l'Isère, jointe par téléphone ce mardi : "Crit'air n'est pas obligatoire. En lui-même, l'autocollant sert de facilitateur pour les contrôles. C'est un outil pour que les automobilistes n'aient pas à s'arrêter durant les contrôles. Son absence ne peut donc pas être verbalisée."

En revanche, toujours selon la préfecture de l'Isère : "si on colle la mauvaise vignette à son pare-brise pour pouvoir circuler alors qu'on n'y est pas autorisé, ou si l'on circule alors que l'on n'a pas le droit, là, il y aura verbalisation. Ce qui fait foi avant tout, c'est la carte grise." Cette fameuse vignette Crit'air n'évitera donc pas forcément les contrôles à tous les automobilistes. 

Aujourd'hui donc rien d'obligatoire. Mais attention, ça pourrait encore changer...

>> Reportage d'Aurore Trespeux et Cédric Picaud :
durée de la vidéo: 01 min 11
Vignette anti-pollution, rétropédalage de la Métro

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société pollution
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter