• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Viticulture : une forte augmentation de la production 2018... en trompe l'oeil

© Yannick Kusy
© Yannick Kusy

Grâce à des conditions climatiques exceptionnelles, les vendanges 2018 resteront comme une bonne année en volume, en France et en Auvergne-Rhône-Alpes. La progression est de 27% au niveau national par rapport à 2017. Mais il est vrai que l'année dernière avait été marquée par des rendements faibles.

Par Christian Conxicoeur

Disons-le tout de suite, si les conditions climatiques ont été jugées exceptionnelles cette année pour la vigne, il n'en est pas de même pour les rendements. Pourtant, au premier coup d'oeil, on pourrait y croire. Car en 2018, la France va produire 46,7 millions d’hectolitres de vin selon les dernières estimations des services de la statistique du ministère de l’Agriculture (l’Agreste). Soit une hausse de 27% de la production au niveau national.
 

2017, annus horibilis

Dis comme cela, le chiffre impressionne. Sauf que l'année précédente, le millésime 2017, a connu un niveau de récolte historiquement bas en raison du gel et de la sécheresse. Cette fois, on parle de rendement moyen, et c'est déjà pas mal, compte tenu de la sécheresse de l'été, qui a été contrebalancée in extremis par des précipitation favorables à la fin du mois d'août.


Champagne pour le Jura ... et la Champagne

Mais chaque région s'est comporté différemment. Côté feu d'artifice, on trouve le Jura avec 110 000 hectolitres, soit une progression de ... 154% par rapport à l'an dernier. La Champagne est -elle aussi- à la fête en a atteignant  des niveaux butoirs avec une production de 3,5 millions d'hectolitres (soit plus 56% par rapport à l'année précédente).


Une progression honnête dans le Rhône et la Vallée du Rhône

Chez nous, la région Bourgogne-Beaujolais (dont le Rhône) affiche un taux de progression de 21%, quant à la région Sud-Est (au sens du ministère de l'agriculture (Ardèche, Bouches-du-Rhône, Drôme, Var, Vaucluse) affiche -elle- un modeste accroissement de ... 10%.
 

Sur le même sujet

Notre-Dame de Paris : forte mobilisation pour la reonconstruction

Les + Lus