• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

WEBDOC. Opération Sangaris, fin de mission pour les Chasseurs alpins de Varces en Centrafrique

Une immersion en Centrafrique avec les Chasseurs alpins de Varces. Découvrez le rôle des militaires déployés dans le cadre de l'opération Sangaris. Lire ce webdoc sous Chrome en utilisant la molette de votre souris. Attention, certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.

Par Xavier Demarquay

Utilisez la molette de votre souris pour faire défiler les différents chapitres. L'icône en bas à gauche permet de faire apparaître / disparaître la barre de navigation. Pour une meilleure lecture, l'utilisation du navigateur Chrome est recommandée et pour profiter pleinement de l'expérience, cliquez dès le début sur l’icône plein écran en bas à droite.

Tour à tour, les trois bataillons de Chasseurs alpins ont été déployés en Centrafrique. Dans l'un des pays les plus pauvres du monde, ravagé par une guerre civile et religieuse d'une rare violence, les Alpins ont eu la mission de rétablir l'ordre et d'amorcer la reconstruction d'un Etat en pleine déconfiture.

Après Annecy et Chambéry, c'est Varces qui a été déployé en ce début d'année 2015. De février à juin, 242 hommes et femmes ont participé à l'opération Sangaris et ont accompagné la montée en puissance de la force de l'ONU. Car aujourd'hui, l'armée française amorce son retrait avec le sentiment du devoir accompli.

Dans le pays, le calme est revenu quasiment partout. Les massacres ont cessé. Et les villageois commencent à regagner leurs villages.

Pour saisir l'ampleur du travail effectué et les conditions parfois très dures de l'opération Sangaris, nous suivront notamment le Lieutenant Nicolas, le Caporal David et le Sergent Damien. Avec eux, nous reviendrons sur le quotidien des Alpins en Centrafrique, et sur les raisons de leur engagement au service de la France et dans un pays si particulier.

L'heure est aujourd'hui au bilan de l'opération. Certains ne retiendront sans doute que "l'affaire des viols". Pour l'heure, aucun Alpin ne semble impliqué. Des actes impardonnables qui viennent ternir un bilan stratégique pourtant satisfaisant.

A lire aussi

Sur le même sujet

Patrick Revelli explique ses choix

Les + Lus