• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

France 3 se mobilise pour l’emploi

France 3 est partenaire de l'opération "Agissons pour l’emploi" menée avec La Fondation ManpowerGroup et Pôle Emploi.
France 3 est partenaire de l'opération "Agissons pour l’emploi" menée avec La Fondation ManpowerGroup et Pôle Emploi.

France 3 est partenaire de l'opération "Agissons pour l’emploi". Objectif : permettre aux entreprises et aux candidats de se rencontrer. L'émission "Ça manque pas d'air" lance le débat du lundi 11 au jeudi 14 février en Bourgogne et Franche-Comté.

Par B.L.


France 3 se mobilise à l'antenne et sur internet. "Agissons pour l’Emploi" part du constat que de nombreux emplois ne trouvent pas preneurs, alors que dans le même temps le nombre de chômeurs ne cesse d'augmenter. La Fondation ManpowerGroup, en partenariat avec Pôle Emploi, renouvelle donc une grande opération avec le concours du réseau des rédactions régionales de France 3.

"Ça manque pas d'air", présenté par François-Marie Lapchine, propose une programmation spéciale à l'occasion de cet événement du lundi 11 au jeudi 14 février. Par ailleurs, plusieurs reportages seront diffusés dans le 19/20.


Lundi 11 février

L'ESTA, à Belfort
 

L'ESTA (Ecole Supérieure des Technologies et des Affaires) à Belfort. / ©
L'ESTA (Ecole Supérieure des Technologies et des Affaires) à Belfort. / ©



L'ESTA (Ecole Supérieure des Technologies et des Affaires) a été créée en 1986. Elle est la seule école de France à former, en 3 ou 5 ans, des ingénieurs qui ont une triple casquette, à la fois technique, commerciale et managériale. Ce cursus est très répandu en Europe, et notamment en Allemagne. En 3e année, les futurs ingénieurs passent 6 mois dans une entreprise étrangère pour des missions commerciales. Les 711 anciens élèves de l'école ont tous trouvé un emploi souvent fort bien rémunéré. Mais, en France, un tel parcours est encore considéré avec méfiance. François-Marie Lapchine fera le point sur ces ingénieurs d'affaires, que certains esprits chagrins ou mal informés voient parfois comme des "marchands de tapis".


Mardi 12 février

CFAI de Besançon dans le Doubs


Le CFAI (Centre de Formation des Apprentis de l'Industrie) de Franche-Comté / ©
Le CFAI (Centre de Formation des Apprentis de l'Industrie) de Franche-Comté / ©


Le CFAI (Centre de Formation des Apprentis de l'Industrie) de Franche-Comté existe depuis 35 ans. Il possède 5 centres : Besançon, Belfort, Dole, Exincourt, et Gevingey. Chaque année, 900 apprentis, âgés de 16 à 25 ans, sont formés aux métiers de l'industrie.
L'équipe de Ça manque pas d'air fera le point avec des responsables de l'établissement, des apprentis et des chefs d'entreprises. Il y sera question notamment de la pénurie de main d'œuvre dans ce secteur. L'an dernier, 250 emplois n'ont pas trouvé preneur en Franche-Comté, à cause des préjugés qui entourent les métiers manuels jugés à tort salissants, inintéressants ou mal payés.


Mercredi 13 février

Maison de l'emploi et de la formation de l'Auxerrois, dans l'Yonne

Maison de l'emploi et de la formation de l'Auxerrois, dans l'Yonne / ©
Maison de l'emploi et de la formation de l'Auxerrois, dans l'Yonne / ©

L'objectif principal de la Maison de l'emploi et de la formation de l'Auxerrois est d'accueillir, d’orienter et d’accompagner des personnes à la recherche d’un emploi ou d’une formation. Ce lieu central, baptisé Le Phare, complète les permanences installées dans d'autres villes de l'Yonne. On y trouve toutes sortes de services pour aider les demandeurs d'emploi : deux Cyber-bases Emploi, un centre de documentation, un Point relais conseil pour la validation des acquis de l’expérience (VAE)…

Diverses actions sont proposées :
  • les Mercredis du Phare : des entrepreneurs viennent présenter les métiers de leur secteur d’activité
  • Les Jeudis de la création : ceux qui ont une idée de création d’activité ou d’entreprise peuvent venir rencontrer des conseillers spécialisés
  • les Moissons de l'emploi : des demandeurs d'emploi vont visiter des entreprises pour dénicher des offres d'emploi cachées et les proposer à Pôle Emploi.
    La Maison de l'emploi propose également des stages, comme ceux destinés aux femmes qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise.

Jeudi 14 février

CLM Industrie à Chevigny-Saint-Sauveur, en Côte d'Or


Renaud Gaudillière, patron de CLM Industrie à Chevigny-Saint-Sauveur, en Côte d'Or, et Eric Michoux, responsable du réseau d'entreprises "Galilée" / ©
Renaud Gaudillière, patron de CLM Industrie à Chevigny-Saint-Sauveur, en Côte d'Or, et Eric Michoux, responsable du réseau d'entreprises "Galilée" / ©

L'entreprise CLM Industrie,  qui emploie 50 personnes, conçoit et fabrique des éléments pour la filière nucléaire. "Nous sommes un petit faiseur", dit lui-même son directeur Renaud Gaudillière. Pour s'adapter à la demande des clients, tous les salariés - du fraiseur au webmaster – ont dû dépasser leur formation de base, prendre des initiatives dans leur entreprise.

Renaud Gaudillière, qui accompagne le président de la République pour un voyage d'Etat en Inde, sera absent le jour de l'émission. C'est donc l'entrepreneur bourguignon Eric Michoux qui interviendra en tant que responsable du réseau d'entreprises "Galilé". Eric Michoux, qui a aussi participé à un ouvrage sur le rebond économique de la France, évoquera la révolution que connaît le monde du travail.


Sur le même sujet

Gilets jaunes : dans l'Yonne, forte mobilisation dans la Puisaye

Les + Lus