• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

PSA : qui rit et qui pleure, qui rouvre des postes et qui vend moins de voitures

PSA voit ses ventes reculer de 15%
PSA voit ses ventes reculer de 15%

A Sochaux, une demi-équipe de 300 emplois sera mise en place début avril pour assurer le remplacement de la 308. Dans le même temps, le groupe annonce une baisse de plus de 15 % du nombre de voitures neuves vendues.

Par Catherine Eme-Ziri

PSA Sochaux crée 300 postes pour lancer un nouveau modèle, en remplacement de la 308. C’est ce qu’a communiqué la direction, hier, jeudi, lors d’un comité d’établissement ordinaire. Ces emplois seront ouverts le 9 avril prochain afin de "préparer le lancement" de la remplaçante de la Peugeot 308, a indiqué un porte-parole de la direction.
Cette demi-équipe avait été supprimée le 1er octobre dernier afin d'adapter lesite à la baisse du marché automobile, a rappelé le porte-parole. Sa reconstitution représente 300 postes qui seront pourvus en priorité à l'intérieur de PSA, a-t-on précisé de même source: les effectifs viendront d'autres ateliers de Sochaux et d'autres sites du constructeur.
A ce titre, des postes pourront être proposés à des salariés d'Aulnay. L'opération n'entraînera donc pas de création nette d'emploi, a rappelé le porte-parole.
La production de l'usine passera ainsi à 1.672 véhicules par jour, contre 1.488 actuellement , a précisé la direction dans un communiqué. Outre la 308, Sochaux fabrique les Peugeot 3008 et 5008 et la Citroën DS5. Le site emploie 11.600 salariés permanents.
En raison de la faiblesse du marché, l'usine est en chômage technique tous les lundis depuis le début de l'année. Le CE de jeudi a reconduit la mesure pour le mois de mars, a souligné la direction.
          
Baisse des ventes      

On apprenait dans le même temps que le nombre d’immatriculations de voitures neuves continue de chuter.
Les immatriculations ont continué à plonger en février, de 12,1% en données brutes, pour atteindre 143.366 unités, selon des chiffres publiés vendredi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).
Elles avaient déjà reculé de près de 14% l'an dernier et de 15% en janvier. A nombre de jours ouvrables comparable, la baisse est limitée à 7,7%.
Les constructeurs français sont particulièrement à la peine, avec un recul des ventes de 15,5% de PSA Peugeot Citroën, plombé par sa marque Citroën, et de 10,8% du groupe Renault malgré la forte progression enregistrée par sa marque à bas coûts Dacia.
               
Les groupes étrangers s'en sortent un peu mieux. Leurs immatriculations ont diminué dans l'ensemble de 10,2%. L'américain Ford souffre particulièrement (-33,4%) et le numéro un européen Volkswagen, qui avait limité la casse en 2012, lâche 7,5%.
A l'inverse, le japonais Toyota a connu une hausse de ses immatriculations de 12,3% et le coréen Hyundai-Kia de 5%.
Les ventes de véhicules utilitaires légers, un indicateur de l'activité des entreprises,
ont baissé de 11,8% sur le mois de février.
(Avec AFP)
               

Sur le même sujet

Sacquenay et Chazeuil : neuf éoliennes rejoignent un parc bourguignon déjà riche

Les + Lus