Dijon : 600 personnes pour la Marche des Fiertés

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.R.
© Le drapeau LGBT lors d'une manifestation à Dijon en décembre 2012

600 personnes ont participé à la première Marche des Fiertés de la région qui a eu lieu le 25 mai à Dijon, à l’appel des associations LGBT de Bourgogne. Après l'adoption du texte sur le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe, ces associations veulent aller plus loin.

CIGales, Contact et l'Autre Cercle, les trois associations LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) de Côte d'or, ainsi que les associations Traits d'Union à Auxerre et Rainbow à Chalon, ont organisé la première Marche des Fiertés régionale, samedi 25 mai 2013 à Dijon.

Le défilé est parti à 14H30 de la place Wilson, pour arriver à 17H place de la Libération. 600 personnes ont participé à cette 1ère marche. L'objectif était de célébrer l'adoption du texte sur le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe, et poursuivre le combat pour une "égalité réelle". Sur la procréation médicalement assistée, la co-parentalité, le statut du beau-parent et les droits des personnes trans-identitaires, elles estiment que leurs revendications sont universelles.

Un an après le début de leur mobilisation, les associations veulent faire entendre leur satisfaction : le texte sur le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe a été adopté le 23 avril 2013. Selon le communiqué de CIGales, il s'agit "d'une victoire historique, qui en appelle d'autres".

La manifestation est suivie d'une nuit LGBT à La Vapeur. Une autre Marche des Fiertés est prévue à Auxerre le 1er juin 2013.

Ci-dessous le reportage de Cécilia Chaumont et Tiphaine Pfeiffer:

Intervenants : Association CIGaLes



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.